Djokovic endeuillé, Benneteau blessé à Monte-Carlo

le
0
Djokovic endeuillé, Benneteau blessé à Monte-Carlo
Djokovic endeuillé, Benneteau blessé à Monte-Carlo

MONTE CARLO (Reuters) - La journée des huitièmes de finale à Monte-Carlo, jeudi, a été riche en drames avec la victoire chargée d'émotion de Novak Djokovic, quelques heures après avoir appris le décès de son grand-père, et la sérieuse blessure au coude du Français Julien Benneteau, piégé par une terre battue lourde.

Informé peu avant midi, sur le court d'entraînement, du décès de son grand-père auquel il était très attaché, le Serbe, numéro un mondial, s'est présenté sur le Central en fin d'après-midi.

La tête ailleurs, il a cédé le premier set face à l'Ukrainien Alex Dolgolpolov (n°16) avant de réagir en champion (2-6 6-1 6-4). Très ému, après avoir dessiné une croix sur la caméra de télévision, il a quitté le Central en sanglotant sans un mot pour le public, qui n'a été informé qu'ultérieurement.

En quart de finale, il retrouvera l'étonnant Néerlandais Robin Haase, 55e mondial, tombeur du Brésilien Thomaz Bellucci.

En fin de journée, à la lumière des projecteurs, Rafael Nadal (n°2) s'est montré impitoyable pour le Kazhak Mikhail Kukushkin, 68e mondial et issu des qualifications.

Victorieux 6-1 6-1, le Majorquin a enregistré son 41e succès sur la terre battue monégasque.

"On ne s'attend jamais à gagner aussi vite", a dit Rafael Nadal. "Cette journée a été spéciale, il y a eu un nouveau blessé. Près des bâches, les conditions ne sont pas parfaites, on peut tomber sur un bloc de terre pendant la glissade et c'est dangereux. Quant à Novak, c'est très personnel. Je suis allé le voir pour lui dire quelques mots. Ce qu'il a fait sur le court ensuite, c'est la preuve de sa grande force mentale."

Le tenant du titre affrontera le Suisse Stanislas Wawrinka qui a créé la surprise en éliminant l'Espagnol Nicolas Almagro (n°8) en deux sets 6-3 6-3.

Ballotté par Julien Benneteau, Andy Murray (n°4) a bénéficié de l'abandon à 6-5 du Français, 31e mondial, victime d'une lourde chute aux conséquences terribles : fracture du coude au niveau de la tête radiale et entorse à la cheville. Ses chances de décrocher sa qualification pour les Jeux Olympiques se sont probablement évanouies.

Deux autres Tricolores ont heureusement été plus heureux. Jo-Wilfried Tsonga et Gilles Simon se sont qualifiés pour leur premier quart de finale à Monte-Carlo.

Le tableau veut qu'ils se retrouvent face à face vendredi. C'est l'assurance d'avoir un Bleu dans le dernier carré, ce qui n'était plus arrivé depuis sept ans et la performance de Richard Gasquet, alors stoppé par Rafael Nadal.

Eric Saillot, édité par Marine Pennetier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant