Djokovic : «C'est le sport»

le
0

Interrogé par la presse après sa défaite face à Sam Querrey, Novak Djokovic a salué la qualité au service de son adversaire. Il avouait également ne pas être à 100% physiquement.

Novak Djokovic est revenu en conférence de presse sur sa défaite subie face à l'Américain Sam Querrey au 3e tour du tournoi de Wimbledon (6-7, 1-6, 6-3, 6-7). Le tenant du titre du tournoi a d'abord tenu à rendre hommage à son adversaire du jour :"D’abord, il faut féliciter Sam (Querrey) qui a fait un grand match. Il a très bien servi, comme toujours. Je pense qu’il a même été brutal dans ce secteur du jeu aujourd’hui. Il s’est offert beaucoup de points gratuits avec sa première balle." Le Serbe éprouvait des regrets sur sa gestion du quatrième set :"J’ai eu ma chance dans le quatrième set en servant pour le gain de la manche. Dans le tie-break, je menais. Mais je ne sentais pas la balle aussi bien que je l’aurais voulu. C’est le sport…" "Pas à 100% physiquement" Interrogé sur les conditions particulières (match sur deux jours ponctué par de nombreuses interruptions dû à la pluie), le numéro un mondial ne s'est pas cherché d'excuses :"Ce n’est même pas vraiment la peine de revenir là-dessus. C’est évident que cette situation était frustrante pour nous, mais aussi pour tous les spectateurs qui avaient fait le déplacement." Concernant l'impact de cette défaite sur la suite de la saison, le récent vainqueur de Roland Garros ne se voulait pas inquiet :"Nous verrons. Cela ne fait que vingt minutes que le match s’est terminé… C’est difficile de se projeter. Mais ce n’est pas ma première défaite en Grand Chelem. Je sais quoi faire. Et tout d’abord, passer à autre chose et me détendre. Après, je penserai à quelque chose d’autre." Questionné pour savoir s'il était à 100% physiquement pour disputer cette rencontre, le Serbe a répondu :"Pas vraiment, non. Mais ce n’est pas le moment d’en parler et je vous demande de respecter cette décision."    
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant