Djokovic-Becker, une association qui va faire " Boum Boum "

le
0
Djokovic-Becker, une association qui va faire " Boum Boum "
Djokovic-Becker, une association qui va faire " Boum Boum "

Voilà une décision qui va en surprendre plus d'un. Novak Djokovic a décidé de faire appel à Boris Becker pour tenter de reconquérir en 2014 la place de n°1 mondial actuellement occupée par Rafael Nadal. Entraîné avec succès depuis 2006 par le Slovaque Marian Vajda (48 ans), le Djoker a choisi - après concertation avec Vajda qui lui aurait soufflé l'idée, selon la formule officielle? - de prendre un vrai virage dans sa carrière en enrôlant l'ancien n°1 mondial allemand. Pour ce dernier, ce sera en effet une grande première, lui qui ne s'est jamais occupé d'un joueur en tant qu'entraîneur en chef.

Concrètement, Becker (46 ans) intègre la structure d'entraînement du joueur serbe au côté de Miljan Amanovic, Gebhard Phil-Gritsch et Vajda, qui prend un peu de recul et qui n'accompagnera plus son protégé que sur quelques tournois, en l'occurrence Indian Wells, Madrid, Toronto et Pékin. « Boum Boum » voyagera la majeure partie du temps avec « Nole » puisqu'il sera avec lui lors de l'Open d'Australie, à Dubai, Miami, Monte Carlo, Rome, Roland-Garros, Wimbledon, Cincinnati, à l'US Open, Shanghai, Paris-Bercy et au Masters de Londres.

« Une nouvelle approche »

« Je suis vraiment très excité à l'idée de travailler avec Boris, explique le joueur serbe sur son site Internet. Il est une vraie légende, quelqu'un qui a une vraie connaissance du tennis et son expérience m'aidera à remporter de nouveaux trophées, notamment en Grand Chelem. Becker est aussi une chouette personne et je suis sûr qu'il va mener notre équipe dans la meilleure voie possible. Boris va arriver avec une nouvelle approche qui sera rafraîchissante, et avec Vajda il formera une combinaison gagnante. Mon but pour 2014 est de jouer mon meilleur tennis en Grand Chelem et lors des Masters 1000. Notre structure est désormais renforcée et on espère obtenir de grands résultats. »

Plus jeune champion de l'histoire à Wimbledon (17 ans en 1985), Boris Becker ? toujours très populaire en Allemagne - a remporté 49 titres au cours de sa carrière, dont six Majeurs (Wimbledon 1985, 1986, 1989, US Open 1989 et Australie 1991), ainsi que la Coupe Davis (1988 et 1989). Retiré des courts depuis 1999 et souvent décrié pour ses excès en tous genres (problèmes conjugaux, soucis avec le fisc, alcool?), il est l'un des rares joueurs de l'histoire à posséder un ratio de 80% de victoires en Grand Chelem. « Je suis fier que Novak m'ait demandé de devenir son entraîneur principal, indique Becker sur le site de son nouveau protégé. Je ferai de mon mieux pour l'aider à atteindre ses objectifs et je suis sûr que nous pouvons réussir de grandes choses ensemble. »

Ce choix de Djokovic officialise entre les lignes son sentiment d'échec au terme de deux années 2012 et 2013 mitigées au regard de 2011. Stratosphérique cette année-là (trois Majeurs, 5 Masters 1000), celui qui avait alors acquis le surnom de « Cosmic tennis » stagne depuis deux ans. Ne pouvant se contenter de deux titres en Grand Chelem, six Masters 1000 et deux Masters (son bilan en 2012-2013, quand même? !), « Nole » veut revenir au sommet. La pression sera énorme sur les épaules de Becker qui hérite peut-être là d'un cadeau empoisonné. Bon courage !

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant