Djokhar Tsarnaev condamné à mort pour les attentats de Boston

le , mis à jour à 22:19
1

BOSTON, 15 mai (Reuters) - Djokhar Tsarnaev, étudiant d'origine tchétchène accusé d'avoir participé à l'attentat à la bombe qui avait tué trois personnes et blessé 264 autres lors du marathon de Boston en 2013, a été condamné à la peine de mort par le jury d'un tribunal fédéral, vendredi. Après quinze heures de délibération, les jurés ont décidé que Djokhar Tsarnaev, 21 ans, devait être exécuté par injection létale. Le jury avait la possibilité de condamner le terroriste à la réclusion criminelle à perpétuité sans possibilité de remise de peine. Djokhar Tsarnaev, vêtu d'une veste de sport sombre et d'une chemise claire, a écouté silencieusement le verdict du jury, observant la même attitude stoïque adoptée depuis le début des audiences. Le ressortissant tchétchène avait été reconnu coupable le mois dernier d'avoir placé avec son frère aîné Tamerlan deux bombes artisanales près de la ligne d'arrivée du marathon de Boston le 15 avril 2013. Il avait également été reconnu coupable de la mort d'un policier abattu par balle. Tamerlan Tsarnaev, 26 ans, avait été tué lors d'une fusillade avec les forces de police à Watertown dans la banlieue de Boston. Pendant dix semaines, les jurés ont entendu quelque 150 témoins, y compris des victimes de l'attentat. Le procureur avait décrit Djokhar Tsarnaev comme un adepte des thèses islamistes d'Al Qaïda et avait expliqué que l'attentat avait été mené en représailles à l'intervention de l'armée américaine dans certains pays musulmans du Moyen-Orient. Les avocats de la défense avaient ouvert le procès, le 5 mars, en suivant une stratégie inattendue: ils avaient reconnu que Djokhar Tsarnaev avait commis tous les actes qui lui étaient reprochés mais ils avaient expliqué que leur client n'était qu'un exécutant des ordres donnés par son frère Tamerlan. Les jurés ont approuvé les circonstances aggravantes mises en avant par l'accusation, admettant à l'unanimité que l'accusé n'avait fait montre d'aucun regret. Ils ont en revanche rejetté les circonstances atténuantes présentées par la défense qui faisait valoir que l'accusé avait agi sous l'influence de son frère aîné. La décision du jury doit maintenant être formellement annoncée à l'accusé par le juge George O'Toole, président du tribunal, lors d'une audience qui devrait intervenir dans les prochains mois. Les avocats de la défense devraient faire appel de la condamnation. La peine de mort demeure un sujet sensible dans l'Etat du Massachusetts où elle n'a pas été mise en pratique depuis près de 70 ans. La peine capitale a été abolie pour les crimes relevant du droit local. Djokhar Tsarnaev était, lui, jugé pour un crime fédéral qui peut être sanctionné par la peine de mort par injection létale. (Scott Malone, Richard Valdamis et Elizabeth Barber; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7166371 le vendredi 15 mai 2015 à 22:47

    une mise à mort aussi douce en rien dissuasive semble bien inutile, la prison à vie serait autrement redoutable pour un si jeune homme et lui laisserait le temps de méditer sur l'horreur de ses crimes et de demander pardon à ses victimes