Djilobodji sauve le Werder, Stuttgart coule

le
0
Djilobodji sauve le Werder, Stuttgart coule
Djilobodji sauve le Werder, Stuttgart coule

Grâce à un but tardif signé Papy Djilobodji, le Werder Brême se sauve in-extremis, tandis que Francfort jouera les barrages et Stuttgart accompagne Hanovre en deuxième division. Ailleurs, Robert Lewandowski atteint la marque des 30 buts en championnat, Dortmund est déjà à Berlin et ils sont nombreux, les ailiers allemands à vouloir disputer l'Euro.

Les larmes de Kevin Großkreutz étaient prémonitoires. Champion en 2007, le VfB Stuttgart était quasiment condamné à la descente. Les chances de maintien étaient très faibles. Au mieux, les Souabes pouvaient espérer accrocher une 16ème place synonyme de barrages. Encore fallait-il faire un résultat à Wolfsburg. Seulement, ce qui devait arriver arriva : à la Volkswagen Arena, l'escouade sponsorisée par Mercedes sort de route dès la 11ème minute, suite à un but signé Maximilian Arnold. A la demi-heure de jeu, André Schürrle double la mise et enterre définitivement le VfB. Didavi (futur joueur de Wolfsburg) réduira bien la marque d'un joli coup franc (78è), mais trop tard : Schürrle ira de son doublé, et Stuttgart retrouvera la 2.Bundesliga pour la première fois depuis la saison 76/77.

Un peu plus au nord, le Weserstadion s'est trouvé un nouveau héros en la personne de Papy Djilobodji. D'un tacle rageur, l'ancien Nantais trouve la faille en toute fin de match face à Francfort suite à un coup franc prolongé par Claudio Pizarro puis Anthony Ujah. Le Werder finit 15ème, tandis que l'Eintracht jouera les barrages face au 1.FC Nuremberg.

Schalke double Mayence et le Hertha

Il n'y a pas qu'en bas de tableau qu'il y avait de l'action : la course à l'Europe offrait encore un peu de suspense, notamment en ce qui concerne la bataille pour la cinquième place. D'entrée, Schalke 04 a mis les umlaut sur les ü face à Hoffenheim, Klaas-Jan Huntelaar débloquant le tableau d'affichage dès la 7ème minute, imité quelques minutes plus tard par Eric-Maxim Choupo-Moting sur une superbe ouverture de Joël Matip (qui disputait là sa dernière pour les Königsblauen). Le TSG réduira bien la marque par Mark Uth, mais Leroy Sané, désireux d'aller à l'Euro, signe un joli solo conclu d'un exter pied gauche de qualité (56è). Finalement, Schalke s'imposera 4-1 et doublera Mayence et le Hertha Berlin, incapables d'inscrire le moindre but au cours de leur confrontation directe (0-0). N'ayant pas réussi à se qualifier pour la Ligue des Champions, le S-Null Vier retourne…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant