Djibouti : des femmes dénoncent les viols commis par des soldats

le
0

En France, dix femmes originaires de Djibouti sont en grève de la faim pour dénoncer l'impunité dont bénéficie les auteurs de viols, notamment les soldats. L’association femmes solidaires a répertorié plus de 200 cas. A l’approche de l’élection présidentielle, quasiment acquise au chef de l’Etat, ces Djiboutiennes réclament une enquête international, notamment à la France et aux États-Unis présents militairement dans leur pays.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant