Django Django : "L'Angleterre peut battre facilement le Luxembourg"

le
0
Django Django : "L'Angleterre peut battre facilement le Luxembourg"
Django Django : "L'Angleterre peut battre facilement le Luxembourg"

Phénomène pop depuis la sortie de leur premier album en 2012, Django Django possède un point commun avec une grande majorité des groupes anglais : il aime le foot. Pas chauvin, Jimmy Dixon, bassiste du quatuor, avoue toutefois sa déception de la sélection anglaise et considère Barcelone comme la plus grande équipe de tous les temps. Voilà voila.

À quel point le football est-il important dans ta vie ? Lorsque j'étais gamin, le foot était essentiel pour moi, je ne pouvais pas m'en passer. Ça a un peu changé aujourd'hui, même si je continue d'y jouer et de regarder beaucoup de matchs. Cet intérêt un peu moins prononcé est sans doute lié au fait que Leeds, mon équipe de coeur, évolue depuis plusieurs années dans les divisions inférieures du championnat anglais. C'est de plus en plus difficile de trouver une chaîne de télé ou de radio qui diffuse les matchs.
Tu jouais à quel niveau étant petit ? J'ai joué pour quelques équipes locales, mais sans jamais aller plus loin. Je jouais surtout avec potes, notamment l'été. Tous les soirs, on était sur le terrain et on affichait fièrement nos maillots de nos équipes préférées. Je les ai toujours d'ailleurs, ceux de Leeds principalement. Ayant grandi près d'Elland Road avec un père passionné qui n'arrêtait pas de me parler de l'équipe lorsque j'avais 8 ou 9 ans, c'est plutôt normal. Aujourd'hui, je continue à jouer le samedi lorsque je suis à Londres.
Puisque tu as grandi près d'Ellan Road, j'imagine que tu allais régulièrement au stade ? Oui, et je continue d'y aller deux à trois fois par an. La dernière fois que j'y suis allé, c'était pour un triste 0-0 et ça m'a coûté une somme non négligeable. Du coup, c'est devenu de plus en plus un pari pour moi de me rendre au stade (rires).
Vous parlez beaucoup de foot au sein du groupe ? Oui et il faut avouer que nous étions à fond durant la Coupe du Monde l'été dernier. C'est vraiment le genre d'évènements qui réunit les gens, qui crée de la ferveur. Depuis, tout est un peu retombé mais on continue d'en parler entre nous. Bon, les autres membres du groupe parlent surtout de foot pour me chambrer sur Leeds. Pas évident de se défendre (rires).
On peut parler de l'équipe d'Angleterre si tu préfères ? (Rires) C'est aussi grave. Sincèrement, je ne pense pas que nous ayons suffisamment de bons joueurs pour rivaliser avec les grandes nations dans les compétitions internationales. On peut battre facilement le Luxembourg ou Saint-Marin, mais nous sommes incapables d'élever notre niveau de…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant