Djamel a obtenu sa carte d'invalidité

le
0
Djamel a obtenu sa carte d'invalidité
Djamel a obtenu sa carte d'invalidité

Ses menaces d'entamer une grève de la faim ont accéléré le règlement de son dossier. La médiatisation de son histoire dans nos colonnes aussi. Après un long bras de fer avec l'administration, Djamel C., 36 ans, amputé du pied et privé de l'usage d'un bras après les attaques du 13 novembre, a fini par obtenir sa carte d'invalidité. C'est Juliette Méadel, secrétaire d'Etat chargée de l'Aide aux victimes, qui lui a montré en personne, hier après-midi, le document qui en atteste. Pour la carte en bonne et due forme, il faudra attendre encore un peu. « Je dois encore leur transmettre une photo d'identité », raconte Djamel, « content et soulagé » d'avoir enfin ce document indispensable pour entamer dans de bonnes conditions sa nouvelle vie de handicapé.

 

Sa vie a été bouleversée la nuit du 13 novembre, sur la terrasse de la Belle Equipe, à Paris (XIe). Son corps, brisé. Or, quelque huit mois plus tard, le cofondateur d'une entreprise de prêt-à-porter, originaire du Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis), s'est trouvé face à un mur d'obstacles administratifs. Ainsi, à deux reprises, la maison départementale des personnes handicapées de la Seine-Saint-Denis (MDPH) lui a refusé la carte d'invalidité, Djamel n'atteignant pas le taux de 80 % d'invalidité.

 

Avant-hier, il voulait entamer une grève de la faim

 

Après le premier refus, « le Parisien » - « Aujourd'hui en France » avait contacté la secrétaire d'Etat chargée de l'Aide aux victimes. Le 24 juin, Juliette Méadel nous avait assuré que son « dossier d'invalidité [avait] été débloqué ». Or, une semaine plus tard, Djamel essuyait un second refus pour la carte d'invalidité, tout en obtenant le statut de travailleur handicapé. Désespéré, celui qui vit dans un fauteuil roulant à l'hôtel des Invalides, à Paris (VII e), avait décidé d'entamer hier une grève de la faim pour alerter l'exécutif sur son sort.

 

Dans le même ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant