Djakarta veut taxer plus sévèrement les minières

le
0

(Commodesk) Confronté à un pillage accru de ses ressources depuis l'annonce de l'arrêt prochain des exportations de produits miniers, l'Indonésie prend des mesures. Le gouvernement envisage de taxer à 25% les exportations de charbon et de métaux de base dès cette année, puis de doubler le taux en 2013.

Par ailleurs, les services fiscaux indonésiens constatent que depuis des dizaines d'années, ils sont incapables d'évaluer correctement les revenus des compagnies minières ou pétrolières. Quelque 40 à 50 millions de tonnes de produits miniers échapperaient à tout contrôle. Une unité spéciale va donc être mise en place pour vérifier que ces sociétés paient bien ce qu'elles doivent à l'Etat.

En 2011, la fraude fiscale des 5000 sociétés minières et 1260 sociétés gazières et pétrolières recensées dans le pays se serait montée à 538 millions de dollars. L'ONG  Indonesia Corruption Watch a identifié 33 compagnies internationales parmi les contribuables indélicats.

Le directeur des services fiscaux estime que l'Indonésie serait le seul pays de l'OPEP obligé de faire appel à des sociétés d'audit internationales pour savoir si les comptes de ces sociétés sont exactes.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant