Dizaines de civils tués dans des raids aériens syriens, dit l'OSDH

le , mis à jour à 23:55
0

(Actualisé, l'Onu condamne, §§ 5, 6) BEYROUTH, 30 mai (Reuters) - Au moins 59 civils ont péri samedi lors d'un raid de l'armée de l'air syrienne contre un marché de la ville d'Al Bab, tenue par des insurgés islamistes dans le nord de la Syrie, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). L'attaque aérienne contre Al Bab, ville au nord-est d'Alep, a fait également plusieurs dizaines de blessés. Cette ville a été la cible de plusieurs gros bombardements de l'armée ces derniers temps. Selon l'OSDH, l'armée de l'air a eu recours au largage de barils d'explosifs. Un autre raid, contre un quartier d'Alep tenu par les rebelles, a fait au moins 12 morts, a ajouté l'OSDH. Les Nations unies ont condamné ces bombardements qui ont fait selon elles au moins 70 morts dans la population civile. Staffan de Mistura, émissaire spécial de l'Onu pour la Syrie, a jugé "totalement inacceptable" que l'armée de l'air syrienne frappe "aveuglément" la population civile. "L'utilisation de barils d'explosifs doit cesser", a-t-il dit. L'agence de presse officielle syrienne Sana n'a pas signalé ces raids aériens mais a indiqué que l'armée avait visé des "organisations terroristes" comme le groupe Etat islamique (EI) et le Front al Nosra (branche syrienne d'Al Qaïda) dans la province et avait coupé certaines lignes de ravitaillement partant de la Turquie voisine. (Sylvia Westall; Eric Faye et Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant