Diyarbakir-Les forces turques mettent fin aux opérations à Sur

le
0
    DIYARBAKIR, Turquie, 9 mars (Reuters) - Les forces de 
sécurité turques ont mis fin à leurs opérations contre les 
séparatistes kurdes dans le quartier de Sur, à Diyarbakir, la 
plus grande ville du sud-est de la Turquie, au terme de 
plusieurs mois d'affrontements, a-t-on déclaré mercredi de 
source proche des services de sécurité. 
    Sur, qu'entourent des murailles de l'époque romaine classées 
au patrimoine mondial de l'Unesco, a été l'une des zones les 
plus touchées par les combats entre les forces de sécurité et 
les activistes du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan) 
depuis que le cessez-le-feu a volé en éclats en juillet dernier. 
    Selon les forces armées, 271 séparatistes ont été tués lors 
des affrontements à Sur, où un couvre-feu permanent a été 
décrété le 2 décembre avant le lancement d'opérations pour 
déloger le PKK, qui avait creusé des tranchées et érigé des 
barricades. 
    Les opérations militaires ont pris fin récemment dans 
d'autres parties du sud-est de la Turquie, comme mardi à Idil, 
ville de 73.000 habitants proche de la frontière syrienne. 
L'armée a fait savoir mercredi que 120 combattants du PKK 
avaient été tués en trois semaines d'affrontements dans Idil, 
qui vit à l'heure du couvre-feu depuis la mi-février. 
    Dans la ville de Yuksekova, près de la frontière iranienne, 
des activistes kurdes ont ouvert le feu mercredi sur les forces 
de sécurité qui s'attaquaient aux barricades et tranchées, a 
fait savoir le gouvernorat de la région. Dans la fusillade, un 
civil a été tué et un autre blessé. 
    Plus de 40.000 personnes ont péri depuis le début de 
l'insurrection du PKK dans le Sud-Est turc en 1984. Cette 
organisation, qui se dit en lutte pour l'autonomie kurde, est 
considérée comme terroriste par la Turquie, les Etats-Unis et 
l'Union européenne. 
 
 (Seyhmus Cakan; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant