Dix soldats colombiens tués par les Farc malgré la trêve

le
0

BOGOTA, 15 avril (Reuters) - Dix soldats ont été tués mercredi par les Farc (Forces armées révolutionnaires de Colombie) dans la province de Cauca, dans le sud-ouest de la Colombie, en dépit du cessez-le-feu prolongé il y a quatre mois par les rebelles pour faciliter les pourparlers de paix avec le gouvernement, a annoncé l'armée. Devant la presse, le général Mario Valencia a accusé un groupe des Farc "appartenant à la colonne mobile Miller Perdomo" d'avoir perpétré cette attaque qui a également fait neuf blessés parmi les militaires. Le président Juan Manuel Santos a indiqué qu'il avait consulté l'état-major et se rendrait dans la région au cours de la journée. "C'est exactement la guerre à laquelle nous voulons mettre fin", a-t-il déclaré sur son compte Twitter. Le gouvernement Santos négocie depuis plus de deux ans avec les Farc et Juan Manuel Santos a prolongé la semaine dernière une suspension des bombardements contre les camps de la guérilla en échange du respect par les Farc de leur cessez-le-feu. (Julia Symmes Cobb, Nelson Bocanegra; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant