Dix rebelles touaregs tués par des djihadistes au Mali

le
0
    BAMAKO, 26 décembre (Reuters) - Des djihadistes ont tué 10 
rebelles touaregs lors d'attaques séparées cette semaine dans le 
nord du Mali, près de la frontière algérienne, ont annoncé 
samedi des responsables touaregs. 
    Six rebelles et un nombre non précisé d'islamistes ont été 
tués à Talahandak pendant l'attaque d'un poste de contrôle tenu 
par le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), le 
principal groupe séparatiste touareg, a indiqué le MNLA. 
    Quatre autres rebelles ont été tués lorsque leur convoi 
envoyé en renfort est tombé dans une embuscade, a déclaré Sidi 
Ould Ibrahim Sidat, un responsable de la Coordination des 
mouvements de l'Azawad. 
    Selon lui, les attaques ont été menées par des djihadistes 
d'Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), du Mouvement pour 
l'unité et le djihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), d'Ansar Dine 
et du Front de libération du Macina. 
    "Ces attaques ont été menées par les islamistes (...) qui 
sont opposés à l'accord de paix", a dit Sidi Ould Ibrahim Sidat, 
selon lequel les groupes djihadistes ont constitué une coalition 
pour lutter contre les touaregs. 
    La Coordination des mouvements de l'Azawad a signé au mois 
de juin un accord de paix avec le gouvernement malien. 
     
 
 (Tiemoko Diallo; Tangi Salaün pour le service français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant