Dix millions de signatures à Strasbourg pour la liberté d'Ocalan

le
0

STRASBOURG, 13 février (Reuters) - Une pétition internationale de 10,3 millions de signatures pour la libération d'Abdullah Ocalan, chef du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), emprisonné à vie en Turquie, a été remise vendredi au Conseil de l'Europe. Des représentants de "l'Initiative internationale pour la libération d'Abdullah Ocalan", à l'origine de cette pétition lancée en 2010, ont été reçus par le directeur de cabinet de Thorbjorn Jagland, secrétaire général de l'organisation. "Cette liberté, ce n'est pas seulement pour M. Ocalan que nous la demandons, c'est pour tous les peuples d'Anatolie, de Mésopotamie, pour tous les peuples kurdes du Moyen-Orient", a dit lors d'un point de presse Gonul Kaya. La pétition remplit quelque 200 classeurs. Plus de 9,5 millions de signatures ont déjà été confirmées par un notaire, assurent ses initiateurs. Parmi les premiers signataires, on note cinq prix Nobel dont la militante pacifiste nord-irlandaise Mairead Corrigan-Maguire ou le dramaturge italien Dario Fo, le linguiste américain Noam Chomsky, l'actrice Géraldine Chaplin ou la Française Danièle Mitterrand, aujourd'hui décédée. Abdullah Ocalan, 65 ans, a été condamné à la prison à vie pour menées séparatistes par la justice turque, après avoir été enlevé par des services secrets, le 15 avril 1999 au Kenya. Le PKK, à l'origine d'un combat contre les forces turques qui a fait 40.000 mort depuis 1984, est inscrit sur la liste des mouvements terroristes des Etats Unis et de l'Union européenne. L'organisation a toutefois décrété un cessez-le-feu plus ou moins respecté en mars 2013, à l'initiative d'Abdullah Ocalan qui mène, depuis sa prison de l'île d'Imrali, des négociations avec les autorités turques sur un processus de paix. Pour les partisans d'une libération d'Abdullah Ocalan, la situation est aujourd'hui plus favorable que jamais. "Les Kurdes sont désormais reconnus comme un acteur important dans la région (moyen-orientale)", ajoutent-ils en référence au combat mené par les "peshmergas" de Syrie et d'Irak, contre l'Etat islamique. Une manifestation devrait rassembler samedi à Strasbourg plusieurs milliers de kurdes venus de différents pays européens, comme chaque année, depuis 1999, autour de la date anniversaire de l'arrestation d'Abdullah Ocalan. (Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant