Dix membres du PKK tués par l'armée turque malgré le cessez-le-feu

le
0

ANKARA, 14 octobre (Reuters) - Les forces de sécurité turques ont tué mardi dix membres du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), annonce l'armée mercredi, quelques jours après la proclamation d'un cessez-le-feu unilatéral par les séparatistes. Le PKK a ordonné samedi à ses membres de cesser toutes leurs opérations en Turquie après l'attentat qui a tué 97 personnes lors d'un rassemblement pour la paix organisé à Ankara. ID:nL8N12A0FE Selon l'armée, trois membres du PKK ont été tués dans des affrontements au cours d'une opération dans la province d'Hakkari, proche des frontières que la Turquie partage avec l'Iran et l'Irak. Sept autres ont péri dans des bombardements effectués dans la foulée de l'opération. Des sources sécuritaires ont dit à Reuters que des F-16 turcs ont effectué d'autres frappes sur des positions kurdes. Des dizaines de membres des forces de sécurité turques ont trouvé la mort depuis la reprise des combats avec le PKK en juillet. L'agence de presse officielle Anatolie estime pour sa part que plusieurs centaines d'activistes du PKK ont été tués depuis juillet dans le sud-est de la Turquie et dans le nord de l'Irak, où l'organisation séparatiste dispose de bases arrières. Les violences, en cours depuis le début de l'insurrection du PKK en 1984, ont fait plus de 40.000 morts. Les armes s'étaient tues après l'ouverture de négociations entre Ankara et le leader emprisonné du PKK, Abdullah Öcalan, en 2012. (Tulay Karadeniz et Ece Toksabay,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant