Dix-huit nouveaux policiers suspendus à Marseille

le
0

PARIS (Reuters) - Dix-huit nouveaux fonctionnaires de la brigade anti-criminalité (Bac) Nord de Marseille ont été suspendus en lien avec une enquête sur une affaire de corruption, a-t-on appris lundi de source policières.

Ces 18 policiers, qui font l'objet d'une suspension administrative, s'ajoutent à 12 autres suspendus de fait en raison de leur mise en examen. Sept parmi ces 12 ont été écroués, les cinq autres ayant été laissés en liberté sous contrôle judiciaire.

Trente policiers de la Bac Nord, sur un effectif total de 30 à 40 fonctionnaires pour la brigade de jour, sont donc dans l'incapacité d'exercer.

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a annoncé vendredi soir avoir dissous cette brigade de jour, ajoutant que des policiers seraient envoyés à Marseille en renfort.

Les 12 policiers ont été mis en examen pour vol et extorsion en bande organisée ainsi que pour détention, acquisition, transport et cession de stupéfiants. Ils risquent jusqu'à 20 ans de prison.

Nicolas Bertin, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant