Dix-huit morts depuis le début des violences au Bangladesh

le
0

DHAKA, 14 janvier (Reuters) - Des manifestants contre le gouvernement bangladais ont tué mercredi quatre personnes qui se trouvaient à bord d'un autobus en lançant un cocktail Molotov dans ce véhicule bondé, ce qui porte à 18 le nombre de morts dans les violences qui ensanglantent le pays. Selon la police, huit personnes affiliées au Bengladesh Islami Chatra Shibir, la branche étudiante du Jaamat-e-Islami Bangladesh, qui fait partie de l'alliance d'opposition, ont été arrêtées pour l'attaque de l'autobus. Dix des 50 personnes à bord sont dans un état grave. Les dernières manifestations au Bangladesh ont commencé le 5 janvier, date anniversaire des élections contestées de l'an dernier. Le principal parti d'opposition, le Parti nationaliste du Bangladesh (PNB), qui avait boycotté le scrutin de 2014, a appelé à un blocus national pour contraindre le Premier ministre Sheikh Hasina à tenir de nouvelles élections législatives sous la direction d'un gouvernement de transition non partisan. (Serajul Quadir; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant