Dix Français reçus à l'Elysée : «J'ai trouvé le président à l'écoute»

le
2
Dix Français reçus à l'Elysée : «J'ai trouvé le président à l'écoute»
Dix Français reçus à l'Elysée : «J'ai trouvé le président à l'écoute»

C'était un dîner un peu spécial mercredi soir à l'Elysée : dix députés socialistes ont chacun convié à la table du président un de leurs administrés. Dix Français aux profils différents, ni encartés au PS ni forcément sympathisants.

Très impressionné, Hilaire Penda s'est ainsi rendu au palais présidentiel, invité par le député de Seine-Saint-Denis Razzy Hammadi. « C'est un honneur sans pareil que j'ai eu la chance de vivre là », raconte ce Montreuillois de 54 ans d'origine camerounaise. « J'ai trouvé François Hollande très sympathique. Il a beaucoup d'humour », confie ce musicien bassiste et compositeur. « Je crois qu'il a été sensible à ma demande de créer un lieu dédié à la culture de l'Afrique... En tout cas, il a eu l'air de s'y intéresser. » L'idée d'Hilaire ? « Pourquoi ne pas créer une médiathèque géante de tout ce qui constitue les cultures africaines, à l'image de l'Institut du monde arabe ? C'est ce que j'ai proposé au président », explique-t-il, encore sous l'émotion. « Je ne suis pas socialiste, tient-il à préciser. Je suis ému parce que moi, l'autodidacte, je me suis retrouvé dans le palais de l'Elysée, à partager un repas assis à la même table que François Hollande. Je suis si étonné que je suis incapable de dire quel était le menu. Je n'étais pas là pour manger mais pour rencontrer le président et passer mon message pour l'Afrique et ses cultures », sourit-il. Décidément ravi de cette rencontre, Hilaire Penda attend néanmoins « de voir la suite ».

« Il s'est montré chaleureux et à l'écoute »

Karen Letourneau, habitante de Boussy-Saint-Antoine (Essonne), dit elle aussi avoir été « étonnée et heureuse » à l'annonce de cette invitation à dîner. Comme Hilaire, cette bibliothécaire de 39 ans était accompagnée de son député, le socialiste Romain Colas. Membre d'une association de parents d'élèves de sa commune, Karen a pu discuter avec le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ppetitj le vendredi 19 déc 2014 à 13:18

    Etre à l'écoute ne veut pas dire entendre...Malheureusement...

  • M1178616 le vendredi 19 déc 2014 à 09:46

    10 D2PUT2S SOCIALISTES ET AUTANT D'INVITES CARTES SOCIALISTES.....de l'enfumage du capitaine de pédalo à la dérive......vite 2017.