Dix de der pour le Red Star

le
0
Dix de der pour le Red Star
Dix de der pour le Red Star

Dix petits matchs : c'est ce qui sépare le Red Star d'une très possible montée en Ligue 2 à l'issue de la saison de National. Surtout, imprenable depuis trois mois, le club audonien trône fièrement en tête du championnat depuis sa victoire face à Boulogne mardi dernier.

Ils étaient peu, mais heureux. À l'issue de la victoire du Red Star face à l'US Boulogne ce mardi, la poignée de courageux supporters qui avaient bravé les éléments pour se rendre jusqu'au Stade de la Libération a communié avec des joueurs audoniens qui sautillaient et applaudissaient sur la piste d'athlétisme. Et pour cause, pour la première fois depuis de nombreuses années, le Red Star s'est installé sur la plus haute marche du National. Mieux, le club de la banlieue rouge possède six points d'avance sur le quatrième, Strasbourg, alors qu'il lui reste un match en retard à jouer contre Épinal. Soit la lanterne rouge du National avec 15 points. À moins d'un incroyable retournement de situation digne des films de M. Night Shyamalan, il y a de grandes chances que les Vert et Blanc évoluent en Ligue 2 la saison prochaine. Un plaisir auquel le club n'a plus goûté depuis le printemps 1999.
Un Planté en feu face à Boulogne
Pourtant, cette première place de National était loin d'être acquise. D'ailleurs, à l'heure actuelle, le Red Star la partage toujours avec le Paris FC, leader du championnat depuis plusieurs mois. Surtout, le match face à Boulogne aurait pu connaître une tout autre issue. Malgré l'absence de dernière minute du meilleur défenseur de l'équipe Rémi Fournier, blessé pendant l'échauffement, le Red Star a fait montre d'un courage et d'une volonté exemplaire pour résister aux assauts boulonnais, à l'image d'un Vincent Planté en feu qui a multiplié les parades, notamment sur une frappe à bout portant de Xavier Mercier. De l'autre côté du terrain, les Audoniens exploitaient la moindre faille dans le système de l'USBCO. En quatre occasions franches, les banlieusards ont scoré deux fois grâce à Kanté et Lefaix, Bouazza se permettant même le luxe de rater un penalty. Une telle efficacité dans la finition, c'est le signe d'une équipe qui réussit tout ce qu'elle entreprend et qui donc, vit bien.
Dix matchs sans défaite, série en cours
À dire vrai, cela fait déjà plusieurs mois que le Red Star est inarrêtable. Sur le podium à la trêve, le club du 93 a signé un quasi-sans-faute pour se hisser en tête du championnat. C'est simple : en National, depuis une défaite face à Chambly le 28 novembre dernier, les hommes de Sébastien Robert n'ont plus perdu un match. Dix matchs, sept victoires, trois nuls. Vingt-quatre points sur trente possibles, boum. Parmi ce...




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant