Dix civils tués dans une attaque dans le nord du Mali

le
0

(Actualisé avec contexte) BAMAKO, 9 août (Reuters) - Dix civils ont été tués au cours d'une attaque menée par un commando armé dans le village de Gaberi, dans le nord du Mali, a déclaré dimanche un porte-parole de l'armée. Selon Souleymane Maïga, il est encore trop tôt pour dire s'il existe un lien entre cette attaque et l'assaut contre un hôtel de Sévaré, dans le centre du pays, qui s'est soldé vendredi et samedi par la mort d'au moins 12 personnes, dont des collaborateurs de l'Onu. La prise d'otage de Sévaré est la dernière attaque en date de ce qui ressemble à une campagne organisée contre l'armée malienne et la mission de l'Onu dans le pays (Minusma) par des rebelles liés à Al Qaïda et des groupes islamistes plus récents. A l'issue de ce siège, conclu tôt samedi matin par un assaut de l'armée, quatre collaborateurs de l'Onu ont pu être libérés, mais d'autres ont été retrouvés morts -- entre trois et cinq selon les sources. (voir ID:nL5N10J04V ) Début 2013, une offensive conduite par l'armée française a repoussé les combattants djihadistes, qui avaient joint leurs forces à celles de la rébellion touareg pour s'emparer de vastes territoires dans le nord du Mali et menacer la capitale Bamako. Depuis, les négociations entre les insurgés touaregs et le gouvernement ont débouché sur un fragile accord de paix, signé en juin, mais les miliciens islamistes n'ont pas participé à ce processus. (Adama Diarra; Simon Carraud pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant