Dix acquittements dans le procès des «tournantes»

le
1
La cour d'assises a condamné quatre des quatorze accusés pour des viols sur une seule des plaignantes. L'avocate des jeunes femmes évoque un «naufrage judiciaire»

Sur les quatorze hommes accusés d'avoir violé collectivement et à répétition deux adolescentes à la fin des années 1990, un seul retournera en prison. La cour d'assises du Val-de-Marne a décidé d'acquitter dix d'entre eux, et de condamner les quatre autres à des peines allant de trois ans avec sursis à un an de prison ferme.

«Quand on entend 'coupable de viol en réunion: trois ans de sursis', nécessairement on s'interroge: quel est le sens de la peine?», a regretté Laure Heinich, l'avocate des deux jeunes femmes, estimant sur la radio France Info que l'instruction avait été «extrêmemement mal faite». «Elles ont le sentiment d'avoir assisté à un naufrage judiciaire».

Lors des réquisitions, l'avocate générale avait requis des peines de cinq à sept ans de prison pour huit accusés. Pour les six autres, elle s'en était remise à la décision de la cour, évoquant le «doute» et relevant le manque d'éléments à charge les concernant.

Les quatre personnes

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3493130 le jeudi 11 oct 2012 à 12:38

    C'est un peu tard pour juger mais il y a bien eu des faits avérés. Alors, ils s'en sortent bien car l'ordre est de ne pas faire de vagues avec certaines populations.