Divorce houleux entre Jean-Marie Cavada et Nous Citoyens

le
0
L'eurodéputé Jean-Marie Cavada a quitté la présidence du mouvement Nous Citoyens et a lancé une nouvelle structure.
L'eurodéputé Jean-Marie Cavada a quitté la présidence du mouvement Nous Citoyens et a lancé une nouvelle structure.

Qui a dit que les bisbilles sont le monopole des grands partis traditionnels ? Les mouvements citoyens n'échappent pas à la règle... Nous Citoyens en fait l'amère expérience. Son président, Jean-Marie Cavada (affilié au centrisme UDI-MoDem), a claqué la porte le 29 juin. Un départ houleux. L'ancien animateur de La Marche du siècle se plaint d'un mouvement insuffisamment démocratique, sans compter les désaccords sur la politique à mener.

Il préfère mettre en avant son bilan : 3 000 adhérents supplémentaires, une quarantaine de meetings tenus, des efforts pour renforcer la démocratie au sein du mouvement, notamment avec la création d?un parlement en mai 2015. "J?ai fourni un travail très important dans le mouvement et sans ambition personnelle à la clef", affirme-t-il aujourd'hui. Selon lui, Nous Citoyens est un mouvement puissant dans lequel il croit toujours, mais "en amour, il faut des preuves". Faute de preuves, Jean-Marie Cavada quitte donc la présidence, un jour avant la réunion du comité directeur visant à le destituer.

Un ping-pong de reproches

Une façon de couper l'herbe sous le pied à ses détracteurs, lesquels ne tarissent pas de griefs à son égard. Dans un communiqué du 2 juillet, le comité directeur du mouvement fustige les "fausses polémiques" de l?ex-président. Et dénonce le peu d'investissement de ce dernier au sein de l?organisation, ses nombreuses absences...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant