Divorce : ce qu'il faut savoir sur la prestation compensatoire

le
0

Lors d'un divorce, le versement par l'un des ex-époux à l'autre d'une somme compensant la disparité des niveaux de vie créée par la séparation est envisageable. Cette prestation compensatoire est possible dans toutes les procédures : consentement mutuel, divorce sans juge, divorce accepté, pour faute, pour altération définitive du lien conjugal.

Le bénéficiaire. La prestation compensatoire est versée à l'ex-conjoint qui pâtit le plus du divorce financièrement : mari ou femme, qu'il ait pris l'initiative de la procédure ou qu'il soit en défense. Le juge aux affaires familiales apprécie la disparité dans les conditions de vie résultant du divorce.

Il prend en compte la durée du mariage, les revenus et patrimoines respectifs de chacun, leurs qualifications, les choix professionnels, comme le renoncement à une carrière dans le seul but de favoriser celle de son conjoint, et les modes de vie de la famille.

Le refus d'une prestation compensatoire est ainsi justifié si l'ex-époux, disposant d'une fortune personnelle, avait décidé de ne pas travailler (Cour de cassation, 1re chambre civile, 18 janvier 2012, n° 10-27.878).

La date de versement. Pour que la prestation soit due, il faut que le divorce soit acté par un jugement définitif. Sa contestation en appel empêche donc le paiement. Mais si le recours porte exclusivement sur la prestation, le divorce devient définitif.

Pour éviter une situation financière critique du bénéficiaire, le juge peut prévoir que l'époux condamné paie la prestation même s'il en réfute le principe ou le montant, quitte à obtenir d'être remboursé s'il a gain de cause.

Lorsque plus aucune contestation n'est recevable, la prestation doit être acquittée sans délai. Ainsi, le juge ne peut établir qu'elle sera réglée une fois que les pensions alimentaires pour les enfants cesseront d'être obligatoires.

En revanche, les époux peuvent décider du contrai...

lire la suite sur votreargent.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant