Divers : Pour Sutil, la F1 n'est plus un sport

le
0
Divers : Pour Sutil, la F1 n'est plus un sport
Divers : Pour Sutil, la F1 n'est plus un sport
Adrian Sutil, qui a perdu son volant chez Sauber pour la prochaine saison, a critiqué avec virulence la problématique des pilotes payant pour se faire une place en F1, devenue monnaie courante au sein des écuries.

Après huit années en Formule 1, Adrian Sutil observera la saison 2015 de loin, non conservé par Sauber. L'écurie suisse, au sein de laquelle il était arrivé en début d'année, lui a préféré deux jeunes pilotes : le Suédois Marcus Ericsson, ex-Caterham, et le Brésilien Felipe Nasr, jusqu'alors pilote en GP2 et pilote d'essais de Williams. Pour obtenir un volant, l'un et l'autre ont dû contribuer à hauteur d'une dizaine de millions d'euros au budget de l'écurie. Une pratique devenue monnaie courante en F1, contre laquelle s'est insurgée Adrian Sutil.

« Les budgets payés par certains pilotes pour une seule saison sont hors de contrôle, dénonce l'Allemand dans les colonnes du magazine britannique Autosport. Les choses ne devraient pas se passer de la sorte. Cela a toujours été un problème, et cela a toujours été plus ou moins comme ça. C'est quelque chose qui pourrait ne jamais changer en Formule 1, mais nous pourrions faire en sorte que ce soit un peu plus équilibré. Quand Minardi et Arrows étaient en F1, leurs comptes étaient encore plus ou moins à l'équilibre. Il y avait peut-être quelques pilotes avec un budget mais ce n'était pas la priorité, poursuit Sutil, qui s'interroge sur l'essence même de son sport. Ce serait bien si nous pouvions revenir à cette situation, alors peut-être que nous pourrions de nouveau appeler la F1 un sport. Car, pour le moment, il est difficile de dire ce qu'est la F1... »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant