Divers : Le salaire de Riner épinglé par la cour des comptes

le
0
Divers : Le salaire de Riner épinglé par la cour des comptes
Divers : Le salaire de Riner épinglé par la cour des comptes

La chambre régionale des comptes a pointé du doigt le salaire versé par la ville de Levallois-Perret à Teddy Riner.

Selon le Parisien et France Bleu, la chambre régionale des comptes s’intéresse de près au salaire versé par la ville de Levallois-Perret à Teddy Riner dans un rapport du 3 mars dernier qui sera présenté le lundi 22 juin au conseil municipal de la ville. Le rapport relève la « charge significative » qu’engendre « le recrutement d'un judoka professionnel de tout premier rang mondial ». Le judoka a rejoint le Levallois Sporting Club (LSC) en 2009 et, depuis, ses salaires ont doublé. Nommé M.Y dans le document, le champion olympique chez les lourds aux JO de 2012 a touché 429 293€ en 2013, soit plus du double de ses rémunérations en 2010. Une augmentation expliquée par « l'existence de clauses contractuelles favorables pour ce sportif de très haut niveau, avec une part variable de sa rémunération en fonction de ses performances sportives», selon les magistrats financiers.

Une nouvelle augmentation après les JO 2016 ?

Problème, le judoka ne représente quasiment jamais le club où il est licencié en compétition et ne s’y entraîne jamais. Son contrat stipule pourtant qu’il doit participer aux entraînements et aux compétitions, qu'il se soumette aux contrôles anti-dopage, qu'il représente le club et en fasse la promotion. A ce titre donc, Teddy Riner perçoit notamment 1900€ de loyer mensuel détaille Le Parisien qui ajoute que 550€ lui sont également versés pour la location d’une voiture et 330€ pour son carburant. Sommes qu’il encaisse au lieu d’en profiter en nature.  ET l’ardoise ne risque pas de baisser puisqu’un nouveau titre olympique en 2016 à Rio lui octroierait une augmentation de salaire de 15%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant