Divers : Lapasset serein à un an du coup d'envoi

le
0
Divers : Lapasset serein à un an du coup d'envoi
Divers : Lapasset serein à un an du coup d'envoi
Dans un entretien accordé à l'AFP, Bernard Lapasset, président de l'International Rugby Board, a fait un point sur l'organisation de la Coupe du monde en Angleterre, à un an du match d'ouverture.

Contrairement à son homologue du football, Bernard Lapasset, patron de l'IRB, l'instance internationale du rugby,  n'a pas de souci à se faire sur l'organisation de la prochaine Coupe du monde, en Angleterre. Pas de suspicions sur les conditions d'obtention de l'événement, des stades prêts, un budget raisonnable, le président du rugby mondial a de quoi être serein. « Aujourd'hui, la plupart des gens qui sont dans le comité d'organisation étaient dans celui des Jeux Olympiques, donc ce sont des gens qui sont tout à fait à jour dans les dispositifs d'organisation », se félicite Bernard Lapasset dans un entretien à l'AFP.

Des bénéfices record ?

L'IRB a récemment estimé les retombées économiques de l'événement. Le Mondial anglais devrait ainsi rapporter 190 millions d'euros de bénéfices soit 60 % de plus qu'il y a quatre ans pour la Coupe du monde en Nouvelle-Zélande. Le précédent record de bénéfices date de 2007 à l'occasion de l'édition française, avec près de 154 millions d'euros. « Il y a un dirigeant britannique qui me disait avec humour avoir pris le modèle français en 2007. Mais en coupant de 10% les dépenses et en augmentant les recettes de 10%. Quand on voit que les dirigeants plaisantent déjà, on sent qu'il y a un certain confort qui s'installe », poursuit Lapasset.

Une billetterie qui fonctionne déjà

La mise vente des 2,9 millions de billets a démarré en fanfare, vendredi dernier. Certains fans ont dû attendre plus d'une heure sur la plateforme de vente officielle, avant de pouvoir accéder à la billetterie en ligne. « On a des stades superbes, des gens extrêmement connaisseurs de la façon dont on organise des grands événements, un public qui répond présent, avec des taux de réservation excellents », se réjouit il. Tous les voyants sont donc au vert, à un an du match d'ouverture entre l'Angleterre et les Fidji, à Twickenham.

Dimitri GRESSARD

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant