Divers : La révolte des petits contre la FOM

le
0
Divers : La révolte des petits contre la FOM
Divers : La révolte des petits contre la FOM

Suite à une plainte des écuries Force India et Sauber, la Commission Européenne va enquêter sur la redistribution des revenus commerciaux de la F1 par Formula One Management et Bernie Ecclestone.

Le modèle économique de la F1 pourrait prochainement exploser. La Commission Européenne a décidé d’ouvrir une enquête sur les modalités de redistribution des revenus commerciaux de la F1 entre les écuries. Une enquête pour « concurrence déloyale » basée sur l’inégalité de la répartition des fonds entre les écuries membre du Groupe Stratégique et les autres. Cette question avait déjà été soulevée auprès de la Commission Européenne mais cette dernière ne pouvait s’en saisir en l’absence de plainte formelle, ce qui est désormais le cas. Ce sont les écuries Force India et Sauber, à la santé financière incertaine, qui ont lancé cette procédure.

Des conséquences pour Renault ?

Le nœud du problème est le statut à part de plusieurs écuries (Mercedes, Ferrari, McLaren-Honda, Williams et Red Bull Racing) qui touchent de Bernie Ecclestone une part plus importante des revenus de la F1 en vertu d’un accord avec la FOM qui les avantage. L’autre problème vient de la capacité du Groupe Stratégique à proposer à la FIA des modifications du règlement de la F1 sans en référer à l’ensemble des écuries, seules six écuries prenant part aux discussions avec la FIA et la FOM au sein de ce groupe. Cette plainte pourrait avoir des conséquences à moyen terme, surtout sur le retour de Renault dès 2016, qui tient à avoir une part plus importante des revenus commerciaux en raison d’un statut d’« équipe historique » de la F1.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant