Divers : La mort de Lomu liée à la créatine ?

le
0
Divers : La mort de Lomu liée à la créatine ?
Divers : La mort de Lomu liée à la créatine ?

Selon son ancien coéquipier Joeli Vidiri, Jonah Lomu a pris beaucoup de créatine au début de sa carrière, ce qui aurait pu aggraver les problèmes rénaux qu'il connaissait déjà depuis quelques années.

Décédé le 18 novembre dernier à 40 ans d’une crise cardiaque, Jonah Lomu souffrait depuis 1995 de graves problèmes rénaux, et avait même été transplanté en 2004. De graves problèmes que connait aussi actuellement son ancien coéquipier Joeli Vidiri (42 ans, 2 sélections avec les Blacks, et transplanté en mai dernier) qui a joué avec Lomu de 1996 à 1998 chez les Blues d’Auckland. A cette époque-là, les deux jeunes hommes prenaient de la créatine, ce qui aurait pu contribuer à aggraver leurs problèmes rénaux, selon Vidiri, qui aimerait toutefois en avoir la preuve scientifique, comme il l’a expliqué au Daily Telegraph. « C’est une question à laquelle on ne peut pas répondre de façon certaine. Beaucoup de gens m’ont parlé de la créatine et ça m’interpelle. Je serais heureux si une étude sortait à ce sujet, afin d’aider les jeunes qui en prennent actuellement. Nous avons besoin de savoir quels sont les effets secondaires de la créatine, explique d’abord Vidiri, contraint de mettre un terme à sa carrière à 28 ans en raison de sa maladie.

Prêts à tout pour booster leur carrière

L’ancien ailier raconte ensuite les détails de leur prise de créatine : « On nous donnait une grosse boite, les instructions étaient écrites derrière. On la mélangeait avec de l’eau. Je ne me rappelle pas quelle dose on prenait, mais on en prenait avant et après l’entraînement. Jonah en prenait aussi. Peut-être pas autant que moi, car il était déjà sous médicaments. On en a pris à partir de 1997. On était de bons amis, on était assis à côté l’un de l’autre dans le vestiaire. Quand vous êtes jeunes, vous êtes prêts à tout pour booster votre carrière. Il y avait beaucoup de pression sur nous, car on devait être performant. Les compléments faisaient partie du truc, car on voulait être plus forts, le jeu devenait plus dur et plus rapide. J’ai arrêté la créatine quand on a commencé à se demander quels effets elles pouvaient avoir. Dès qu’il y a eu des rumeurs sur ces effets, j’ai arrêté », conclut Vidiri

Le médecin des Blacks dément

Le Daily Telegraph a toutefois interrogé John Mayhew, ancien médecin des All Blacks, qui affirme que : « Jonah n’a jamais pris de créatine. Nous savions tous qu’il avait des problèmes rénaux, donc il n’en prenait pas. Ce n’est pas une substance interdite, mais je conseille aux gens qui ont des problèmes rénaux de ne pas en prendre. » Même discours du côté du Professeur Phillip Kalra, spécialiste des problèmes rénaux, et interviewé par le quotidien anglais : « Comme Lomu était déjà malade, on a dû lui dire de ne pas en prendre. Rien ne prouve que la créatine gêne la fonction des reins chez un patient sain. Mais elle pourrait accélérer la perte des néphrons, qui filtrent le sang, chez quelqu’un ayant des prédispositions pour ce genre de problèmes. » Une fois de plus, la créatine n’a pas fini de faire parler...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant