Divers : Harnois se dit victime de harcèlement

le
0
Divers : Harnois se dit victime de harcèlement
Divers : Harnois se dit victime de harcèlement

Ecartée de l'Equipe de France de taekwondo depuis avril dernier, Marlène Harnois a déclaré dans un entretien à l'AFP qu'elle se dit victime d'un harcèlement venant de son entraineur, Myriam Baverel : « Ca s'est installé naturellement et dans le temps et ça a été plus ou moins marqué selon les périodes. Il y avait des insultes, des menaces, du harcèlement moral, des agressions verbales violentes, des claques à certaines reprises. J'ai toujours été obligée de composer avec Myriam pour pouvoir faire partie de l'équipe de France. Mon rêve était d'aller aux Jeux et de représenter la France. Myriam était incontournable ».Selon elle, les autorités du taekwondo français lui ont imposé de faire un mariage blanc pour entrer en Equipe de France : « ?Si tu veux rester en France, tu te maries ou tu dégages': voilà ce qu'on m'a dit. Ca m'a fait flipper mais j'avais tellement envie de rester que je me suis dit que j'allais le faire. Cela a été fait en juin 2006, elle a obtenu la nationalité française en avril 2008 avant de divorcer en 2009. « A partir du moment où ils ont eu la certitude que je ne partirais jamais parce que j'étais trop accrochée à mes rêves, il n'y avait plus de limite. J'étais sujette à tout. A tout. A partir du moment où j'ai été capable de faire un mariage blanc, je n'allais pas partir parce que j'avais eu une claque, parce qu'on me traitait de ?sale grosse pute d'Américaine de merde' » a-t-elle ajouté.Toujours à l'AFP, Myriam Baverel a répondu à ces accusations : « On n'a rien statué. Elle n'est pas virée de l'équipe de France, ni mise à l'écart, elle est suspendue d'entraînement pour la gravité des accusations qu'elle a portées ». Mis en cause par l'athlète pour avoir couvert cet harcèlement, le DTN Philippe Bouedo a déclaré : « Je pense que c'est une athlète qui a disjoncté après les Jeux. Elle est en pleine dépression, elle est paumée ».Marlène Harnois a décidé de ne pas porter plainte contre la Fédération Française de Taekwondo mais elle a écrit au Ministère des Sports qui, en réaction, a convoqué le DTN Philippe Bouedo et son adjoint.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant