Divers : Florès raconte son cauchemar

le
0
Divers : Florès raconte son cauchemar
Divers : Florès raconte son cauchemar

Dix jours après son grave accident de surf en Indonésie, Jérémy Florès a raconté son calvaire à Surfline. Le Français y explique s'être fait une très grosse frayeur.

Il y a dix jours, Jérémy Florès sortait de l’océan le visage tuméfié et en sang. Sa sortie en surf en Indonésie avait failli virer au drame en raison des conditions météorologiques. Quelques jours après, alors qu’il récupère toujours de cette grosse frayeur, le Français a raconté cette journée à Surfline. Morceaux choisis.

« C'était une petite journée de surf à Lakey Peak, sur la droite. Il y avait quelques très bonnes rampes, de bonnes fins de section et des barrels, mais ça devenait dangereux car la marée était très basse. Je ne sais pas pourquoi, j'ai commencé à tenter tout un tas d'aerials. J'ai fini par faire cette rotation et je suis retombé la tête la première sur le reef.

Plus d'une semaine plus tard, je ne me souviens pas de ce qu'il s'est passé durant presque les deux heures qui ont suivi. Mais Wiggolly Dantas (ndlr : surfeur brésilien) était là et il a tout vu. Selon lui, j'étais comme sur une autre planète. J'avais beaucoup de sang sur le visage, il me parlait, mais je n'étais pas là. Une fois revenu sur le bateau, il paraît que je n'arrêtais pas de poser des questions du style : Qui suis-je ? Où suis-je ? Mais merde, qu'est ce qu'il se passe ? Une heure et demie plus tard, j'ai commencé à me souvenir de certaines choses, d'abord ma famille puis de tout. »

C'était effrayant. J'avais des coupures sur tout le visage, mais le problème n'était pas là. Perdre la mémoire m'a, en revanche, fait très peur. J'ai frappé le reef très violemment, j'avais du coup des morceaux de corail coincés dans les plaies, mais j'étais tellement K.-O. que je n'ai ressenti aucune douleur durant les deux premières heures. C'était bizarre. J'ai déjà souffert de plusieurs blessures, mais celle-ci, c'est la pire. Honnêtement, j’ai vécu un cauchemar. »

 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant