Divers : De nouvelles preuves contre Pistorius

le
0
Divers : De nouvelles preuves contre Pistorius
Divers : De nouvelles preuves contre Pistorius

L'enquête avance et Oscar Pistorius semble être de plus en plus cerné par les preuves de sa culpabilité dans le meurtre de sa petite amie, Reeva Steenkamp. C'est en tout cas, ce que rapporte l'hebdomadaire City Press qui s'appuyant sur trois sources différentes et concordantes affirme qu'une batte de cricket ensanglantée a été découverte par les enquéteurs au domicile d'Oscar Pistorius. Reste maintenant à analyser le sang pour savoir à qui il appartient. Le scénario macabre de cette soirée de saint Valentin se précise en tous les cas pour les enquêteurs. Ainsi, un enquêteur, cité par City Press donne des éléments à charge: «Nous soupçonnons que le premier coup de feu, dans la chambre, l'a frappée à la hanche. Elle a ensuite couru pour se cacher dans les toilettes. Elle était pliée en deux à cause de la douleur. Il a tiré trois coups de feu de plus. Elle s'est probablement protégée la tête, si bien que la balle lui a aussi traversé la main». Touchée deux fois à la tête, Reeva Steenkamp ne serait cependant pas morte sur le coup. Selon les sources de City Press, Pistorius aurait appelé son père et le père d'une amie vers 3h du matin pour leur demander de venir au plus vite. Une thèse qui contredit les propos de Henke Pistorius, qui affirme depuis le début ne pas avoir eu de nouvelles de son fils au moment du drame. Inculpé de meurtre, Oscar Pistorius risque une condamnation pour meurtre avec préméditation. C'est en tout cas ce que souhaite le parquet de Pretoria. Si tel était le cas, il risquerait la réclusion à perpétuité. Ses avocats demanderont sa mise en liberté sous caution mardi prochain, jour de l'inhumation de Reeva Steenkamp à Port Elizabeth.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant