Diurétique: perquisition à l'usine Teva

le
0
Les gendarmes perquisitionnaient ce jeudi l'usine Teva dans le cadre de l'enquête sur le mauvais conditionnement de boîtes du diurétique Furosémide. Quatre décès suspects sont à l'étude par la justice.

Pour la deuxième fois en une semaine, l'usine de conditionnement Teva à Sens (Yonne) fait l'objet d'une inspection pour tenter de comprendre comment des comprimés de somnifère ont pu se retrouver emballés dans des boîtes de Furosémide, un diurétique. Quatre décès de personnes prenant ces diurétiques sont désormais à l'étude pour déterminer s'ils sont liés à une inversion entre les médicaments.

L'usine de Sens où le laboratoire Teva conditionne ses médicaments faisait donc l'objet d'une perquisition jeudi après-midi, après l'ouverture récente de deux enquêtes préliminaires. L'une a été diligentée par le parquet de Paris mercredi pour tromperie aggravée, homicides et blessures involontaires, mise en danger de la vie d'autrui et administration de substance nu...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant