Diurétique mal conditionné : décès d'un nonagénaire

le
0
L'homme est mort après avoir absorbé pendant plusieurs jours un médicament provenant d'une boîte qui pouvait contenir par erreur des somnifères. L'usine du laboratoire Teva à l'origine de cette grossière erreur sera inspectée lundi par les autorités.

Un nonagénaire marseillais est mort samedi soir après avoir ingéré pendant plusieurs jours un médicament du laboratoire Teva susceptible d'avoir été mal conditionné. Deux lots de 95.000 boîtes de Furosémide Teva 40 mg, un diurétique générique du Lasilix que prenait cette personne âgée de 91 ans, pourraient en effet avoir contenu par erreur des somnifères. La victime est morte d'un ½dème pulmonaire.

Une enquête a été ouverte samedi soir et confiée aux policiers de la Sûreté de la sécurité publique de Marseille, après la découverte au domicile de la victime d'emballages entamés issus de l'un de ces deux lots. «Une autopsie sera pratiquée demain matin (lundi), ainsi que des examens toxicologiques, afin de...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant