Diurétique de Teva : plusieurs décès suspects

le
0
Après le décès de trois patients qui prenaient de la furosémide, l'Agence du médicament a demandé le retrait de tous les lots de furosémide 40 mg conditionnés sur le site de Sens. L'interversion de celui-ci avec un somnifère serait à l'origine de l'affaire.

«Ça monte», confie un membre de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). Les appels affluent au siège de l'agence à Saint-Denis. Ce sont des patients ou des familles de patients qui veulent signaler des problèmes rencontrés avec le médicament de Teva. L'affaire du diurétique (furosémide) du géant des génériques, l'israélien Teva, remplacé par des comprimés de somnifères (zopiclone) dans des boîtes estampillées diurétiques, est prise très au sérieux par les autorités sanitaires. À telle enseigne qu'elles ont demandé dimanche après-midi le retrait de tous les lots de furosémide 40 mg de Teva. Vendredi, seuls les lots Y175 (date d'expiration: 08/2015) et Y176 (date d'expiration: 08/2015) avaient fa...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant