Distribution : UBS préfère toujours Carrefour à Casino

le
1
UBS vient d'abaisser ses prévisions de résultats pour les deux distributeurs, afin de refléter notamment l'impact attendu des variations des devises sur leurs comptes. (© Casino / Carrefour)
UBS vient d'abaisser ses prévisions de résultats pour les deux distributeurs, afin de refléter notamment l'impact attendu des variations des devises sur leurs comptes. (© Casino / Carrefour)

UBS calme le jeu sur les leaders français de la grande distribution, très exposés au Brésil. Le courtier suisse, qui assure le suivi des actions Carrefour et Casino depuis avril dernier, vient d’abaisser ses prévisions de résultats pour les deux distributeurs, afin de refléter notamment l’impact attendu des variations des devises sur leurs comptes.

Carrefour et Casino étant, en effet, très bien implantés au Brésil (environ 25% des profits nets pour le premier et 40% pour le second), ils subissent de plein fouet la dévaluation du real brésilien face à l’euro. Selon UBS, Casino est de surcroît pénalisé par la perte de valeur de ses actifs cotés au Brésil, alors que la visibilité à court-terme sur les résultats de sa filiale GPA est très limitée.

Bloc "A lire aussi"

Moins d’enthousiasme aussi sur la France. Profitant d’un léger répit dans la guerre des prix, le secteur de la grande distribution hexagonal est entré dans une phase de « reconstruction des profits ». Casino devrait profiter de son accord signé avec Intermarché dans le domaine des achats pour consolider ses résultats au second semestre, quand Carrefour compte sur ses économies de coûts.

Mais UBS craint toutefois que l’intégration de Dia France ne soit plus compliquée que prévu pour le distributeur piloté par Georges Plassat. Casino pourrait de son

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fredgues le jeudi 2 juil 2015 à 12:25

    Comme UBS s'était lourdement trompée dans sa précédente analyse sur les distributeurs en ayant donné notamment des objectifs de cours bien trop optimistes , on peut douter de leur pertinence de raisonnement en basculant brutalement dans le pessimisme....et surtout pour quantifier la valeur de Carrefour ou Casino ...!!!