Distribution: technologique et stratégique, la révolution en marche

le
0
Distribution: technologique et stratégique, la révolution en marche
Distribution: technologique et stratégique, la révolution en marche

Crise économique et internet ont déjà profondément bouleversé la distribution. Pourtant, dirigeants et experts du secteur estiment que cette révolution est loin d'être terminée et qu'au-delà de l'enjeu technologique, elle contribuera paradoxalement à remettre les produits et les magasins au c?ur du commerce."La distribution n'est pas dans une évolution mais dans une révolution qui oblige les grands acteurs mondiaux à revoir totalement leur manière de faire du commerce", a expliqué Antoine de Riedmatten, responsable distribution monde au cabinet Deloitte, lors d'une conférence en ouverture du World Retail Congress qui se tenait cette semaine à Paris.Cette révolution, entamée depuis une dizaine d'années, est issue à la fois de la crise économique et de l'évolution des technologies.La première, en restreignant le pouvoir d'achat, a fait naître chez les consommateurs une envie de consommer moins mais mieux. D'où de nouvelles exigences en termes de qualité de produits, de sécurité mais aussi d'information.La seconde, née de l'émergence et de la généralisation d'internet puis du commerce mobile, a profondément modifié les habitudes. "Maintenant, les gens peuvent - et veulent - faire leur shopping n'importe où, n'importe quand", souligne le professeur Ira Kalish, économiste en chef chez Deloitte."Internet a transformé les consommateurs en êtres libres - de choisir, de comparer - et les a rendus plus avisés. La vraie révolution, c'est que grâce aux nouvelles technologies, les clients redeviennent le centre du commerce, ceux à partir desquels tout doit partir", estime Pierre-Antoine Granjon, PDG de vente-privée.com.Côté distributeurs, cela oblige notamment à s'adapter en terme de technologies (ouverture de sites de e-commerce, bornes interactives en magasins...), mais aussi et surtout d'offre, d'horaires d'ouverture, de localisation ou de services.Commerce physique et virtuel intimement ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant