Distribution : l'arrivée de Costco en France retardée au printemps 2017

le
0
Costco est spécialisé dans la vente en gros aux professionnels mais aussi aux particuliers via un système d'abonnement. (Skylines/shutterstock.com)
Costco est spécialisé dans la vente en gros aux professionnels mais aussi aux particuliers via un système d'abonnement. (Skylines/shutterstock.com)

(AFP) - L'arrivée de la chaîne américaine Costco en France, déjà plusieurs fois repoussée, ne se fera finalement pas avant le printemps 2017, a indiqué vendredi le représentant du distributeur en France, Gary Swindells, confirmant des informations du magazine Linéaires.

L'ouverture du premier Costco français était jusqu'à maintenant attendue pour l'automne 2016 à Villebon-sur-Yvette (Essonne).

"L'automne 2016 était une date optimiste que nous espérions pouvoir atteindre, mais nous n'avions pas imaginé que les recours prendraient autant de temps", a expliqué à l'AFP M. Swindells.

Fin novembre, la cour d'appel de Versailles a fini, après plusieurs mois de procédure, par rejeter les requêtes de plusieurs distributeurs concurrents, inquiets de la venue du géant américain sur leurs terres.

"Aujourd'hui, il reste encore à attendre le résultat d'un recours sur un permis de construire, attendu pour le 31 mars. Mais nous sommes confiants, si bien que nous pensons pouvoir entamer les travaux fin avril/début mai", a indiqué le dirigeant.

"A partir de là, la construction prend environ 40 semaines, ce qui nous mène donc à une ouverture aux alentours de mars ou avril 2017", a-t-il ajouté.

Costco, qui a réalisé en 2015 des ventes d'un montant de plus de 113 milliards de dollars (102 milliards d'euros), est spécialisé dans la vente en gros aux professionnels mais aussi aux particuliers via un système d'abonnement.

Le premier projet français du groupe, qui avait initialement prévu de s'implanter à Bussy-Saint-Georges (Seine-et-Marne), s'était déjà vu opposer en 2013 une fin de non-recevoir par la commission nationale d'aménagement du territoire.

Gary Swindells a néanmoins vendredi confirmé l'objectif du groupe d'ouvrir 10 et 15 magasins dans l'Hexagone d'ici 10 ans, dont 4 à 6 en région parisienne. 

"Costco est très différent de tout ce que vous avez dans votre pays. Costco, ce n'est ni Carrefour ni Metro. Ce serait plutôt Le Bon Marché (avec des grands formats) plus Les Galeries Lafayette plus Vente Privée", explique régulièrement le dirigeant.

"L'inconnu fait toujours peur, mais une fois notre premier magasin ouvert, nous espérons pouvoir démontrer que nous sommes aussi une force d'attractivité pour les enseignes qui nous entourent, et que nos autres projets prendront donc moins de temps à mettre en place", déclaré Gary Swindells.

Un autre projet d'ouverture pourrait d'ailleurs être déposé "dans les prochains mois, toujours en région parisienne", a indiqué le dirigeant, tout en précisant qu'il rencontre également "de nombreux élus" en province pour de futures implantations.

Fondé en 1976, Costco est présent dans une dizaine de pays, dont le Royaume-Uni et l'Espagne en Europe.

Son modèle se base sur la vente d'un nombre limité de produits (4.000 références contre 10.000 pour un hypermarché), mais en gros conditionnement, proposés à des prix bas aux membres de l'enseigne (50% de particuliers, 50% de professionnels), qui payent un abonnement annuel pour accéder à ces offres.

Les produits sont pour moitié de l'alimentaire et pour l'autre moitié des références de textile, mobilier, électroménager, produits d'entretien automobile, de jardin, etc. Environ 500 références sont traditionnellement réservées à des produits exceptionnels, "comme un piano à queue, un scaphandre, un scooter, présentés en quantité limitée" pour créer l'évènement.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant