Distribution : entre Casino et Coca la guerre est déclarée

le
24
Distribution : entre Casino et Coca la guerre est déclarée
Distribution : entre Casino et Coca la guerre est déclarée

C'est l'histoire d'une grande enseigne -- le groupe Casino -- qui se fâche avec une marque mondialement connue -- Coca-Cola. Résultat de la brouille, Coca a arrêté de livrer certains produits aux magasins. Depuis fin avril, les consommateurs ne trouvent plus dans leurs supermarchés habituels, Casino ou Leader Price -- qui appartient au même groupe --, certains produits de la marque comme le soda mais aussi les jus de fruit Minute Maid (lire reportage ).

A la place, une affichette trône dans le rayon, prenant le client à partie : « Vous ne trouverez plus certains produits Coca-Cola -- ou Minute Maid -- dans nos rayons, car nous n'avons pas accepté les conditions tarifaires de cette marque. » Et Casino de proposer aux consommateurs de goûter le produit de sa propre marque. Une manière peu adroite de bomber le torse. « Coca peut sans doute se passer de Casino plus longtemps que Casino peut se passer de Coca », persifle Olivier Dauvers, spécialiste de la grande distribution.

L'enseigne ne souhaite faire aucun commentaire sur cette fâcherie tandis que Coca-Cola assure « regretter cette situation ».

« Nous n'avons pas trouvé d'accord équilibré », explique un porte-parole de la multinationale. Dans les faits, les accords commerciaux se sont soldés par un échec entre les deux protagonistes dans le cadre des négociations qui se tiennent sur les prix chaque début d'année, jusqu'au 28 février. « D'habitude, les conflits se règlent au dernier moment. Mais là, ça dure. Disons que le problème de couple est plus profond que d'habitude », note Olivier Dauvers.

Derrière la dispute se cache un conflit très violent sur les prix. Une guerre qui n'a cessé de s'intensifier depuis la loi sur la modernisation de l'économie (LME) de 2008. Désormais, chaque année, le même scénario se reproduit : distributeurs et industriels se déchirent. Résultat, les déréférencements (voir ci-contre) et les brouilles entre les deux ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • JMH01 le vendredi 9 mai 2014 à 16:48

    Perso, quand j'en achète, c'est pour faire les cuivres ou dérouiller une pièce oxydée!!

  • nebraska le vendredi 9 mai 2014 à 14:57

    Le sujet n'est pas Coca mais les rapports commerciaux entre industriels et grande distribution.

  • dlabore le vendredi 9 mai 2014 à 14:38

    e toute facon jamais de coca americain et pas plus de mac do

  • lorant21 le vendredi 9 mai 2014 à 13:36

    Bravo casino!

  • M78543 le vendredi 9 mai 2014 à 12:09

    en Bretagne on fabrique et on boit du COCA Breih

  • M9425023 le vendredi 9 mai 2014 à 11:08

    La guerre du Coca va faire rage. Pendant ce temps, 1 milliard d'humains n'ont pas d'accès décent à l'eau. Quel cynisme !

  • nebraska le vendredi 9 mai 2014 à 10:24

    C'est surtout Casino et consort qu'il faut boycotter.

  • nebraska le vendredi 9 mai 2014 à 10:24

    C'est surtout C

  • M1559020 le vendredi 9 mai 2014 à 10:06

    Si on pouvait boycotter Coca cola, cela permettrait de les inciter à proposer des produits de meilleurs qualités ? Quand j'en achète, c'est vraiment pour mes amis sinon, je préfère mille fois l'eau pétillante avec du sirop...

  • nebraska le vendredi 9 mai 2014 à 08:58

    M736 ce n'est pas le problème de vivre avec ou sans coca, c'est le problème que nous ne trouverons bientôt que la M.er.de pale copie des marques de qualité mais au même prix