Dissident à Paris, Charles Beigbeder sera exclu de l'UMP

le
5
CHARLES BEIGBEDER SERA EXCLU DE L'UMP
CHARLES BEIGBEDER SERA EXCLU DE L'UMP

PARIS (Reuters) - Jean-François Copé a décidé d'exclure de l'UMP l'homme d'affaires Charles Beigbeder, qui présente sa propre liste aux municipales à Paris contre la candidate UMP Nathalie Kosciusko-Morizet, a-t-on appris jeudi auprès de la direction du parti.

Le président de l'UMP, qui est un ami de Charles Beigbeder, avait prévenu mercredi, lors de ses voeux à la presse, que sa main "ne tremblerait pas" pour sanctionner des dissidences "suicidaires".

Jean-François Copé avait tenté mardi une ultime médiation en proposant au fondateur de Poweo la troisième place de la liste UMP dans le VIIIe arrondissement de Paris, dont les barons locaux, le maire sortant François Lebel et le député Pierre Lellouche, l'avaient dans un premier temps évincé.

"Charles Beigbeder ayant refusé ce matin cette dernière proposition, s'enclenche la procédure de suspension en vue de l'exclusion qui sera proposée au prochain bureau politique" de l'UMP, le 15 janvier, a-t-on expliqué à la direction du parti d'opposition.

"C'est très regrettable, mais il ne sera plus sous les couleurs de l'UMP", a-t-on ajouté.

Charles Beigbeder, qui s'était vu refuser la tête de liste dans le XIIe arrondissement puis la deuxième place dans le VIIIe, concourra sous la bannière "Paris libéré" dans ce dernier arrondissement. Il a annoncé son intention de présenter des listes dans la plupart des arrondissements parisiens.

"Il s'agit d'élargir l'offre politique à droite de façon à mobiliser tous les Parisiens déçus par Nathalie Kosciusko-Morizet, qui s'apprêtent à s'abstenir ou voter pour les extrêmes. Nathalie, j'arrête de lui taper dessus, mais il faut reconnaître que sa campagne n'est pas parfaite", déclarait-il mardi dans Libération.

Nommé en 2001 secrétaire national de l'UMP chargé de la pédagogie de la réforme, le cadet de l'écrivain Frédéric Beigbeder, 49 ans, avait été battu aux élections législatives de juin 2012 dans l'Est parisien.

Tous les dissidents parisiens de l'UMP "subiront le même sort", a-t-on souligné dans l'entourage de Jean-François Copé.

Sophie Louet, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nayara10 le jeudi 9 jan 2014 à 21:18

    Plus de cinq ans de mandat condamnable ...Trop de Korre Up Sion ......

  • d.e.s.t. le jeudi 9 jan 2014 à 20:00

    Si l'on excluait tous les c.o.n.s. à l'UMP, le parti n'existerait plus!

  • d.e.s.t. le jeudi 9 jan 2014 à 19:58

    Enfin, le secteur privé fait de la politique contre ces fonctionnaires bouffons! Bravo!

  • d.e.s.t. le jeudi 9 jan 2014 à 19:56

    Le seul a exclure c'est Copé le corrompu financé par Takkieddine!Et Bravo M.Beigbeder de montrer que la société civile a de meilleurs candidats que ces bouffons de politiciens professionnels multimandats à vie, à la Copé!Quoi de plus nul qu'un Copé? impossible car il n'a pas de jumeau !

  • fgino le jeudi 9 jan 2014 à 19:46

    Charles Beigbeder ass hole !!