Disparues de Perpignan : sur la piste d'une quatrième victime ?

le
0
Francisco Benitez, ici aux côté de sa femme Marie-Josée le 18 mai 2013, s'est donné la mort le 5 août.
Francisco Benitez, ici aux côté de sa femme Marie-Josée le 18 mai 2013, s'est donné la mort le 5 août.

Le légionnaire Francisco Benitez pourrait avoir un rapport avec la fin tragique de Sandra Martin, une femme morte noyée dans des circonstances incertaines en 1999 en Ariège. Si c'était le cas, elle serait la quatrième femme à avoir connu un sort funeste ou indéterminé parmi les connaissances de Francisco Benitez, après son épouse Marie-Josée et sa fille Allison, en 2013 à Perpignan, et sa maîtresse Simone de Oliveira Alves, en 2004.Zones d'ombre

Parmi les innombrables vérifications auxquelles ils procèdent, les policiers examinent donc des informations selon lesquelles Francisco Benitez connaissait Sandra Martin. La jeune femme de 21 ans, mère de deux enfants de moins de 3 ans, a disparu un soir de janvier 1999. Elle a quitté le domicile familial à Tarascon-sur-Ariège vers 22 heures après une dispute avec son mari, en lui annonçant qu'elle allait dormir à l'hôtel. Malgré une forte mobilisation pour la retrouver, presque deux mois se sont écoulés avant qu'un pêcheur ne découvre son corps début mars dans une retenue d'eau du barrage de Mercus-Garrabet, quelques kilomètres en aval de Tarascon. En mars 2007, la juge d'instruction a refermé le dossier en prononçant un non-lieu. Pour la justice, Sandra Martin était morte noyée. Son mari, Patrice, mis en examen pour assassinat en 2000, a été mis hors de cause. Mais des zones d'ombre subsistaient. Les proches de la jeune femme n'arrivaient pas à croire à la noyade accidentelle ou au...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant