Disparition de Maddie : diffusion de portraits-robots pour relancer l'enquête

le
0
Disparition de Maddie : diffusion de portraits-robots pour relancer l'enquête
Disparition de Maddie : diffusion de portraits-robots pour relancer l'enquête

Scotland Yard a annoncé la diffusion lundi de portraits-robots d'hommes que la police souhaite interroger après la disparition de la petite Madeleine McCann au Portugal en 2007. De quoi relancer cette affaire qui continue de susciter une incroyable mobilisation médiatique. Ces portraits-robots seront diffusés lundi soir, lors de l'émission télévisée de la BBC «Crimewatch», à quelques jours du sixième anniversaire de la disparition de l'enfant dans un complexe touristique de Praia de Luz.

Lundi soir, les portraits-robots d'hommes vus à Praia da Luz et aux alentours seront publiés afin «d'essayer d'identifier ces personnes pour éliminer des innocents ou établir s'ils peuvent être liés de loin ou de près» à la disparition de la fillette, a expliqué Scotland Yard. Les portraits-robots seront également publiés «dans les jours qui viennent» aux Pays-Bas et en Allemagne.

L'émission «Aktenzeichen XY» de la chaîne publique allemande ZDF doit les diffuser mercredi. Parmi ces portraits figurent en effet deux suspects parlant allemand, selon le quotidien populaire Bild. L'émission de la BBC comprendra également une reconstruction des événements de 25 minutes, annonce le qutodien Daily Mirror, ainsi que des interviews en direct des parents de la fillette, Gerry et Kate McCann.

Toute l'affaire reprise à zéro

«Ce qu'on a pensé faire dès le début était de reprendre tout à zéro», explique le détective en chef de l'affaire, Andy Redwood, dans un extrait de l'émission diffusé à la presse et repris par The Guardian. Son équipe se concentre sur ce qui s'est passé le 3 mai 2007 entre 20h30 , au moment où Kate et Gerry McCann ont quitté leur appartement pour aller dîner avec des amis dans un restaurant à proximité, et 22 heures, moment où Kate McCann a découvert que sa fille avait disparu. Le travail réalisé jusqu'à présent par Scotland Yard «a considérablement modifié la version des faits connue du grand ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant