Disparition de Fiona : "Les enquêteurs auraient des éléments nouveaux"

le
0
Le petite Fiona, disparue le 12 mai dernier, et sa mère, Cécile Bourgeon, ici le 16 mai.
Le petite Fiona, disparue le 12 mai dernier, et sa mère, Cécile Bourgeon, ici le 16 mai.

Au moment où la mère de la petite Fiona, 5 ans, disparue depuis le 12 mai dernier dans le parc Montjuzet de Clermont-Ferrand, était placée en garde à vue à Perpignan avec son compagnon, une troisième personne était également placée en garde à vue dans le Puy-de-Dôme. Il s'agit d'un proche du couple, une relation de Berkan Maklouf, le concubin de Cécile Bourgeon et beau-père de Fiona. Pour l'heure, peu d'informations ont filtré sur cet individu, mais cette accélération de l'enquête, qui piétine depuis maintenant plus de quatre mois, a visiblement surpris Cécile Bourgeon.

La maman de Fiona a été entendue une bonne partie de la nuit de mardi à mercredi dans les locaux du commissariat de Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales, où elle s'est installée récemment avec son compagnon et ses deux autres enfants. "Ma cliente est très combative, assurait mercredi matin son avocat, Me Portejoie. Elle a été entendue jusqu'à 5 heures et elle n'a pas changé de version depuis le début de l'affaire."

Confrontation entre le couple et le troisième homme

Les choses devraient se décanter dans la journée, car il pourrait y avoir dans les prochaines heures une confrontation entre le couple et la troisième personne en garde à vue. Les enquêteurs semblent avoir attendu que Cécile Bourgeon, 26 ans, enceinte au moment de la disparition de Fiona, ait accouché de son troisième enfant pour pouvoir l'entendre de façon plus poussée.

Il existe,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant