Disparition de Fiona : aucune piste trois mois plus tard

le
0
L'enquête sur la disparition, en mai dernier, de cette fillette âgée de 5 ans piétine. De nombreuses pistes ont pourtant déjà été suivies par les enquêteurs, sans succès.

«Je me sens un peu abandonnée.» Trois mois après la disparition de sa fille Fiona à Clermont-Ferrand, Cécile Bourgeon déplore dans un entretien à La Montagne la réduction du dispositif de recherche.

Le 12 mai dernier, Fiona, âgée de 5 ans, avait disparu alors qu'elle se trouvait avec sa mère au parc Montjuzet de Clermont-Ferrand. Cécile Bourgeon, alors enceinte de six mois, s'était endormie une vingtaine de minutes sur un banc, laissant la petite Fiona et sa s½ur de 2 ans jouer ensemble. Après plusieurs jours de recherches minutieuses, mais infructueuses, dans les 25 hectares de ce parc escarpé, la piste de l'accident avait laissé place à celle d'un enlèvement.

Un numéro vert national (0800 958 081) avait d'ailleurs été mis en place dès le lendemain et les enquêteurs...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant