Disparition d'un châtelain belge : la piste sectaire privilégiée

le
0
Volatilisé depuis dix jours, Stijn Saelens était en lien avec «Ringing Cedars», mystérieux groupement à caractère sectaire qui puise ses racines dans le «néochamanisme» slave.

La piste d'un embrigadement sectaire est explorée dans le cadre de la mystérieuse disparition de Stijn Saelens, héritier et riche agent immobilier belge de 34 ans installé au château Carpentier à Wingene, situé entre Bruges et Gand.

Depuis le 30 janvier dernier, ce père d'une famille de quatre enfants âgés de deux à huit ans n'a plus donné signe de vie. De retour de son travail dans un cabinet médical à l'heure du déjeuner, son épouse Élisabeth Gyselbrecht a découvert sur le perron et sur les escaliers de la demeure familiale d'importantes traces de sang. Ainsi qu'un étui d'une balle de calibre 9 mm abandonnée non loin, au niveau du hall d'entrée. Des expertises génétiques effectuées sur des prélèvements ont permis d'établir un lien formel avec l'ADN de Stijn Saelens.

Privilégiant l'hypothèse d'un possible assassinat suivi par l'enlèvement du cadavre dans une voiture ou une camionnette pour le faire disparaître, les enquêteurs belges reconstituent le passü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant