Disney passe à la vitesse supérieure dans la vidéo en ligne

le
0
Disney passe à la vitesse supérieure dans la vidéo en ligne
Disney passe à la vitesse supérieure dans la vidéo en ligne

Confronté comme les autres grands groupes de médias américains à l'essor de la vidéo en ligne, Disney a réagi en annonçant mardi un investissement dans un expert des technologies liées au streaming et un projet de service en ligne pour son bouquet sportif ESPN.Le géant des médias et du divertissement va payer un milliard de dollars pour prendre une participation de 33% dans BAMTech, une entreprise issue de la branche d'activités numérique de la Ligue américaine de Baseball (MLB) et dans laquelle la ligue de Hockey (NHL) est désormais aussi actionnaire minoritaire.Disney prévoit de payer en deux versements, un maintenant et un autre en janvier 2017. L'accord s'accompagne d'une option pour prendre dans les années suivantes le contrôle majoritaire de BAMTech.Dans son communiqué, Disney explique que BAMTech va devenir "un partenaire clé" pour la distribution et le support technique de produits numériques et de vidéo en ligne issus de ses réseaux de télévision ABC et surtout ESPN (sport). La collaboration prévoit en effet le lancement futur d'un service en ligne par abonnement sous la marque ESPN, qui comprendra des contenus fournis par le bouquet sportif de Disney ainsi que par BAMTech, et notamment des événements sportifs en direct."Notre investissement dans BAMTech nous donne l'infrastructure technologique dont nous avons besoin pour rapidement augmenter notre échelle et monétiser nos capacités de streaming pour ESPN et à travers notre groupe", a commenté le PDG de Disney, Bob Iger, cité dans le communiqué.Comme beaucoup d'autres groupes de médias, Disney commence à vraiment ressentir l'impact de la concurrence de la vidéo en ligne, que beaucoup de jeunes consommateurs privilégient à la télévision traditionnelle.Le groupe a notamment dû concéder depuis l'été dernier une érosion des abonnements d'ESPN, un choc pour beaucoup d'observateurs qui considéraient jusqu'ici le bouquet sportif comme immunisé à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant