Disney : bénéfices dopés grâce à «Star Wars : le réveil de la force»

le
0
Disney : bénéfices dopés grâce à «Star Wars : le réveil de la force»
Disney : bénéfices dopés grâce à «Star Wars : le réveil de la force»

Des bénéfices historiques. Portés par le succès mondial du septième volet de la saga de films «La Guerre des étoiles», «Star Wars : le réveil de la force», les bénéfices de Disney ont augmenté de 32% pour le premier trimestre de son année comptable entamée en octobre 2015.

«Soutenus par le succès phénoménal de Star Wars, nous avons enregistré les bénéfices trimestriels les plus élevés de l'histoire de notre groupe», s'est félicité le PDG, Bob Iger. Le géant américain des médias et du divertissement a publié mardi des résultats qui font état d'un chiffre d'affaires en hausse de 14% à 15,2 milliards de dollars (environ 13,8 milliards d'euros). Avec 32% de hausse, les bénéfices sont de 2,9 milliards de dollars (environ 2,6 milliards d'euros). Le chiffre d'affaires des studios de cinéma a, lui, grimpé de 46% à 2,7 milliards de dollars (environ 2,4 milliards d'euros) et leur bénéfice d'exploitation de 86%, à légèrement plus d'un milliard de dollars (environ 900 millions d'euros).

La concurrence de la vidéo en ligne

Malgré ces bons résultats, la situation des chaînes câblées du groupe inquiète les investisseurs, alors que Disney, comme tous les grands acteurs de la télévision, est confronté à l'essor de la consommation de vidéo en ligne. Le chiffre d'affaires trimestriel de la branche télévision du groupe a augmenté de 8% à 6,3 milliards de dollars (environ 5,7 milliards d'euros), mais le bénéfice d'exploitation y a baissé de 6% à 1,4 milliard de dollars (environ 1,2 milliard d'euros).

Disney invoque notamment une baisse des bénéfices chez son bouquet sportif star ESPN, où il évoque entre autres une augmentation des coûts de programmation et un déclin des abonnements. Bob Iger a toutefois évoqué, lors d'une interview sur la chaîne CNBC, avoir constaté une reprise récente des abonnements.

Moins de monde à Disneyland Paris après les attentats

Disneyland Paris a subi une baisse ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant