Discussions russo-US ce week-end sur la sécurité des vols en Syrie

le
0

(Actualisé avec précisions sur les propositions, missiles) WASHINGTON, 10 octobre (Reuters) - Le Pentagone a dit vendredi s'attendre à la tenue dès ce week-end de nouvelles discussions avec l'armée russe sur la sécurité des pilotes lors des survols de la Syrie, où les Etats-Unis et la Russie ont le souci d'éviter tout incident bilatéral durant les raids qu'ils mènent séparément. "Le département de la Défense a reçu une réponse officielle du ministère russe de la Défense concernant la proposition du Pentagone de garantir la sécurité des opérations aériennes au-dessus de la Syrie", a déclaré à la presse le porte-parole du Pentagone, Peter Cook. "Les chefs du département de la Défense examinent la réponse de la Russie et les discussions devraient avoir lieu dès ce week-end", a-t-il ajouté. Les Etats-Unis, hostiles au soutien qu'apporte Moscou au régime du président syrien Bachar al Assad, excluent toute coopération avec la Russie mais ils ont accepté de s'accorder avec les Russes sur des règles de sécurité aérienne. Les propositions américaines, exposées lors d'une visioconférence entre militaires russes et américains voici quelques jours, comprennent l'observance d'une distance de sécurité entre avions américains et russes et l'utilisation de fréquences radio communes pour les appels de détresse. L'armée américaine avait averti qu'elle n'accepterait pas l'idée russe de nouvelles discussions tant qu'elle n'aurait pas reçu de Moscou une réponse officielle à ses propositions, laquelle réponse, dit le Pentagone, a maintenant été reçue. "Le département de la Défense a reçu une réponse officielle du ministère russe de la Défense concernant les propositions du Pentagone pour garantir des opérations aériennes en toute sécurité au-dessus de la Syrie", a dit à la presse le porte-parole du Pentagone, Peter Cook. Le vice-ministre russe de la Défense Anatoli Antonov, cité par l'agence de presse Tass, avait déclaré mardi que l'armée russe avait accepté sur le principe les propositions des Etats-Unis. Le secrétaire américain à la Défense, Ashton Carter, a déclaré récemment qu'un appareil russe s'était approché à quelques kilomètres seulement d'un drone américain, et il a reproché à Moscou d'avoir tiré des missiles de croisière sans en avoir averti Washington. Il a confirmé que les Etats-Unis "disposaient d'éléments" laissant penser que des missiles de croisière russes s'étaient écrasés en Iran avant d'atteindre leurs objectifs en Syrie. Des responsables américains ont dit jeudi sous le couvert de l'anonymat que quatre missiles russes étaient ainsi tombés en territoire iranien. "Si c'est bien le cas, cela sous-entendrait qu'il y a eu dysfonctionnement de ces missiles", a dit Ashton Carter. Le ministère de la Défense russe assure quant à lui que les missiles ont bien atteint leurs objectifs en Syrie. (Phil Stewart; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant