Discussions Otan-Kiev pour renforcer l'armée ukrainienne

le
0

(Actualisé avec aide canadienne §5, avion et hélicoptère ukrainiens abattus §§7-9, nouveau chef des rebelles §17) par Natalia Zinets et Pavel Polityuk KIEV, 7 août (Reuters) - Le Secrétaire général de l'Otan et le Premier ministre ukrainien ont discuté jeudi d'un éventuel soutien de l'Alliance atlantique aux capacités militaires de l'Ukraine, tandis que les combats se poursuivent dans l'est du pays entre l'armée et les rebelles séparatistes. Anders Fogh Rasmussen s'est rendu à Kiev après que l'Otan a accusé la Russie d'avoir massé 20.000 soldats près de sa frontière avec l'Ukraine et dit craindre que Moscou ne prépare une offensive terrestre en soutien aux séparatistes pro-russes. ID:nL6N0QC3RG Anders Fogh Rasmussen et Arseni Iatseniouk ont discuté de la manière dont un fonds de l'Otan pourrait être utilisé pour soutenir des secteurs tels que le commandement et contrôle, les communications et la cyber-défense, indique un communiqué du gouvernement ukrainien. La fourniture d'une aide en matière de moyens permettant de tuer ne semble pas avoir été abordée. Le Canada a de son côté annoncé la fourniture d'une aide non létale à l'armée ukrainienne, dont des casques, des gilets pare-balles, des lunettes de vision nocturne, des tentes et du matériel de premier secours qui permettront, selon le Premier ministre canadien Stephen Harper, "de protéger ceux qui sont sur le front contre les insurgés". Le secrétaire général de l'Otan a appelé la Russie à retirer ses forces armées de la frontière et déclaré que "la Russie ne devrait pas utiliser le maintien de la paix comme excuse pour entrer en guerre". MIG-29 ABATTU Anders Fogh Rasmussen a par ailleurs Moscou d'avoir augmenté "en ampleur et en sophistication" son aide militaire aux rebelles pro-russes, qui ont abattu jeudi un chasseur ukrainien Mig-29 ainsi qu'un hélicoptère Mi-8 dépêché sur zone pour récupérer les pilotes. L'avion a été abattu par un missile près de Horlivka, à une centaine de kilomètres de la frontière russo-ukrainienne, a précisé un porte-parole de l'armée de Kiev à l'agence de presse Interfax. Les pilotes ont pu s'éjecter mais l'hélicoptère qui devait les récupérer a été contraint à un atterrissage d'urgence par des tirs ennemis. Son équipage serait sain et sauf, dans un lieu tenu secret, a-t-il ajouté. Kiev a d'autre part annoncé la suspension du cessez-le-feu en vigueur sur le site du Boeing 777 de la Malaysia Airlines qui a été détruit le 17 juillet et où des experts ont dû renoncer à travailler pour des raisons de sécurité. ID:nL6N0QD427 Un porte-parole de l'armée ukrainienne, Andriy Lissenko, a déclaré que les forces gouvernementales avaient affronté à 19 reprises les séparatistes dans l'est de l'Ukraine, où la population est majoritairement russophone. Des tirs d'artillerie et des missiles provenaient du territoire russe, a-t-il ajouté. Selon les autorités régionales de Donetsk, principal fief des rebelles, une personne est morte lorsqu'un obus a frappé un hôpital jeudi après une nuit d'attaques intensives à l'artillerie. L'armée ukrainienne, qui resserre progressivement son étau autour des rebelles, a nié être responsable de cet incident. "Des informations précises nous permettent de dire que l'armée ukrainienne ne bombarde pas cette zone", a déclaré Andriy Lissenko. "Au cours des dernières 24 heures, nous avons perdu sept soldats et 19 hommes ont été blessés", a annoncé le porte-parole, ce qui porte le nombre de morts côté ukrainien depuis le début des affrontements en avril à plus de 400. NOUVEAU CHEF SÉPARATISTE Le Haut Commissariat des Nations unies aux réfugiés (HCR) a annoncé que le conflit avait causé la mort de 1.100 personnes, dont des soldats ukrainiens, des rebelles et des civils. L'Ukraine et ses alliés occidentaux accusent la Russie d'armer les rebelles et de déstabiliser l'est ukrainien, ce que dément Moscou. C'est sans doute pour tenter de dédouaner la Russie qu'un chef de milice ukrainien, Alexandre Zakhartchenko, a été nommé jeudi à la tête des séparatistes à la place d'Alexandre Borodaï, un ressortissant russe qui dirigeait jusqu'alors la République populaire de Donestk proclamée par les rebelles. ID:nL6N0QD5S5 Les États-Unis et l'Union européenne ont imposé des sanctions à la Russie en raison de son rôle dans le conflit ukrainien, tandis que Moscou a annoncé jeudi des mesures de rétorsion sur les importations de denrées alimentaires. ID:nL6N0QD4DQ Le secrétaire général de l'Otan a qualifié la destruction du Boeing 777 de la Malaysia Airlines comme étant le résultat du soutien "imprudent" de la Russie aux séparatistes. La destruction du Boeing assurant le vol MH17 a causé la mort de ses 298 passagers et membres d'équipages dont 196 Néerlandais mi-juillet et entraîné une intensification du conflit et une détérioration des relations diplomatiques entre la Russie et l'Occident. Kiev et les grandes puissances occidentales accusent les séparatistes d'être responsables de l'incident avec le soutien de la Russie, tandis que la Russie et les séparatistes rejettent la faute sur l'armée ukrainienne. (Danielle Rouquié, Agathe Machecourt et Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant