Discussions lundi sur la crise politique en Irlande du Nord

le
0

BELFAST, 18 septembre (Reuters) - Les partis unionistes et nationalistes d'Irlande du Nord entameront lundi des discussions, sous l'égide de Londres et de Dublin, pour tenter de résoudre la crise politique qui menace le fonctionnement de l'Assemblée nord-irlandaise. Cette crise est l'une des plus graves que traverse la province britannique depuis les accords de paix de 1998 qui ont ouvert la voie à un partage du pouvoir entre les unionistes protestants et les nationalistes catholiques. Elle trouve son origine dans un meurtre commis le 12 août à Belfast et que la police a attribué à l'ex-Armée républicaine irlandaise (IRA), aujourd'hui dissoute. Il y a huit jours, le chef du gouvernement nord-irlandais, Peter Robinson, a démissionné et a demandé que Londres suspende les institutions politiques de la province. Le gouvernement britannique a demandé pour la mi-octobre un rapport sur les organisations paramilitaires en Irlande du Nord. "Des événements récents ont mis en lumière le rôle et l'héritage d'organisations paramilitaires (...) C'est une question dont on doit s'occuper de toute urgence", a déclaré la secrétaire britannique à l'Irlande du Nord, Theresa Villiers. (Amanda Ferguson, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant