Discussions de fusion rompues entre Intel et Altera -CNBC

le
0

(Actualisé avec cours de Bourse, détails) 9 avril (Reuters) - Les discussions de fusion entre les fabricants de processeurs Intel INTC.O et Altera ALTR.O ont été rompues, rapporte jeudi CNBC, citant des sources non identifiées. Les deux groupes n'ont pas réussi à s'entendre sur le prix, précise la chaîne américaine d'informations financières. A Wall Street, l'action Altera cède 1,85% à 41,22 dollars après perdu jusqu'à près de 8% dans les premiers échanges, vers 14h35 GMT, tandis qu'Intel recule de 0,1% à 31,28. La décision ne survient que deux semaines après des informations selon lesquelles Intel, qui cherche à se développer dans d'autres marchés que celui du PC en phase de déclin, discutait du rachat de son concurrent pour un montant pouvant atteindre 10 milliards de dollars. ID:nL6N0WT4S9 A la clôture de mercredi, la capitalisation boursière d'Altera était de 12,6 milliards de dollars. Le titre avait déjà pris plus de 20% par rapport à son cours de clôture avant les premières informations du Wall Street Journal révélant l'existance de de discussions de fusion le 27 mars. Personnes n'était disponible dans l'immédiat chez Intel et Altera pour commenter ces informations. Si les discussions avaient abouti, elles auraient donné lieu à la plus grosse acquisition d'Intel de son histoire, plus importante que son rachat, pour 7,7 milliards de dollars, de l'éditeur de logiciels de sécurité McAfee en 2011. Intel était surtout attiré par la ligne de puces programmables d'Altera, de plus en plus utilisées dans les centres de données et qui peuvent être personnalisées pour des fonctions spécifiques telles que la recherche sur internet ou la mise à jour de sites de réseaux sociaux par exemple. Le marché attend de nouvelles fusions et acquisitions dans le secteur depuis l'annonce en mars du rachat par le fabricant de semi-conducteurs NXP NXPI.O de son rival Freescale FSL.N pour 11,8 milliards de dollars. ID:nL5N0W40IL En 2014, les opérations de ce type dans les semi-conducteurs ont représenté un montant total de 31 milliards de dollars, leur plus haut niveau depuis 2011, selon les données Thomson Reuters. Même après l'annonce de l'arrêt des discussions entre Altera et Intel, les analystes financiers s'attendent à ce que les fusions se poursuivent dans le secteur. "Peut-être que cela affecte les deux titres mais je ne pense pas que cela interrompra la tendance de fond, qui s'oriente sans aucun doute vers de nouvelles opérations tant en raison des bonnes conditions de financement du moment que de la difficulté à assurer une croissance du chiffre d'affaires", note Peter Jankovskis (OakBrook Investments). "Le but est de réduire les coûts et la croissance externe est une bonne façon d'y arriver." (Dan Burns, avec Rodrigo Campos, Claude Chendjou et Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant